Accéder au contenu principal
Hong Kong / Corée du Sud

À Séoul, étudiants coréens et chinois se déchirent à propos de Hong Kong

Une étudiante coréenne protège avec un film plastique les messages de soutien au mouvement hongkongais suite à leurs arrachages par des étudiants chinois.
Une étudiante coréenne protège avec un film plastique les messages de soutien au mouvement hongkongais suite à leurs arrachages par des étudiants chinois. RFI/Frédéric Ojardias

Plusieurs campus universitaires de Séoul sont le théâtre d’échauffourées entre des étudiants d’échanges chinois et des étudiants coréens qui collent des affiches exprimant leur solidarité avec le mouvement pro-démocratie à Hong Kong.

Publicité

Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

Les étudiants chinois pro-Pékin ont répondu aux affiches solidaires aux pro-démocraties par des insultes et des intimidations. Une attitude défendue par l’ambassade chinoise à Séoul, qui a jugé « naturel » que ces étudiants expriment leur colère contre ce qui nuit à la « souveraineté chinoise ».

Affiches arrachées et étudiants agressés

« Cette affiche-là a été arrachée... trois fois de suite... en moins d’une heure ! Les étudiants ici sont donc en colère » explique « A », 20 ans, Hongkongais et étudiant à l’université Koryo, à Séoul. Il montre un mur de sa fac sur lequel les étudiants coréens ont collé des dizaines d’affiches et de post-its colorés soutenant la démocratie à Hong Kong. De son côté, Kim Ae-ra, 23 ans, recolle au scotch des posters abîmés :

« J’étais venue protéger ces affiches quand des étudiants chinois sont arrivés. Ils ont tenté de me faire peur en arrachant les posters et en m’insultant. Moi, je soutiens le mouvement à Hong Kong parce mon pays aussi a connu des luttes similaires : à Gwangju, dans les années 1980, beaucoup de Coréens se sont sacrifiés pour la démocratie. »

L’étudiante Han Su-jin a été la première à être agressée devant ce mur : « Ils étaient dix personnes, dix étudiants chinois. Ils m’ont encerclée et ils m’ont insultée. J’ai raconté cet épisode sur Facebook et beaucoup de gens ont réagi en exprimant leur soutien au mouvement à Hong Kong. »

►À lire aussi : Affrontements sur le campus de l'université polytechnique de Hong Kong

Depuis, les affiches restent en place... et les étudiants chinois ont collé à côté leurs propres messages pro-Pékin. Ce que salue « A », l’étudiant hongkongais, qui espère qu’ils apprendront ainsi l’importance du débat et de la liberté d’expression.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.