Accéder au contenu principal

Philippines: 13 morts après le passage du typhon Kammuri

Un homme passe à côté d'un poteau électrique tombé après le passage du typhon dans la ville de Camalig. Le 3 décembre 2019.
Un homme passe à côté d'un poteau électrique tombé après le passage du typhon dans la ville de Camalig. Le 3 décembre 2019. REUTERS/Nino Luces

Au moins 13 personnes ont péri cette semaine aux Philippines lors du passage du typhon Kammuri, selon un nouveau bilan annoncé jeudi par les autorités de l'archipel.

Publicité

La violente tempête tropicale, qui a balayé le nord du pays, de lundi soir à mercredi, a aussi détruit de nombreuses maisons et fait tomber quantités d'arbres. Elle a en outre entraîné la très rare fermeture en journée, pendant 12 heures, de l'aéroport international de la capitale.

Mercredi, les autorités avaient fait état de quatre morts, dont une personne noyée et trois autres touchées par la chute de débris divers. Le gouvernement philippin n'a pas donné le détail des circonstances des neuf décès supplémentaires annoncés jeudi.

Le bilan peut encore évoluer

« Il se peut que le bilan grimpe encore, mais nous espérons que ce ne sera pas le cas », a déclaré à l'AFP Mark Timbal, porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes.

Des centaines de milliers de personnes vivant dans des zones risquant d'être durement affectées par le typhon avaient été évacuées avant l'arrivée de Kammuri, ce qui a contribué à sauver des vies selon les autorités. La tempête a néanmoins endommagé 135 écoles et détruit près de 1 200 maisons.

Les Philippines sont touchées par une vingtaine de tempêtes et typhons en moyenne chaque année, qui font des centaines de morts et contribuent à la pauvreté des populations exposées. Le typhon le plus dévastateur enregistré dans le pays, Haiyan, a fait plus de 7 300 morts et disparus en 2013.

Le président philippin Rodrigo Duterte devait se rendre jeudi dans la région de Bicol, dans le sud-est de Luçon, la plus grande île du pays. Cette péninsule a été la première zone frappée par le typhon.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.