Accéder au contenu principal
Chine

La Chine exempte de taxe «certaines» importations de soja et de porc américains

Le porc américain devrait retourner sur les étals des vendeurs chinois alors que le gouvernement chinois enlève les taxes sur cette viande.
Le porc américain devrait retourner sur les étals des vendeurs chinois alors que le gouvernement chinois enlève les taxes sur cette viande. REUTERS/Fang Nanlin/File Photo

Ce vendredi 6 décembre, la Chine annonce enlever « certaines » taxes sur les importations américaines de soja et porc alors que les deux pays sont toujours en négociations douanières et que la tension était remonté suite à différentes prises de position américaines sur Hong Kong et les Ouïghours.

Publicité

Le chaud et le froid continuent de souffler entre Pékin et Washington. Alors que les semaines précédentes ont vu un regain de tension entre les deux puissances qui se menace mutuellement de nouvelles hausses de taxes douanières sur leurs importations. La Chine semble ce vendredi 6 décembre vouloir envoyer aux États-Unis un signe d’apaisement.

Pékin vient d’annoncer ce vendredi qu’elle dispense de taxes douanières « certaines » importations de porc et de soja américains. Une annonce qui intervient en pleine discussion entre les deux puissances qui ne parviennent toujours pas à mettre un terme au conflit commercial qui les oppose.

Les négociateurs des deux pays tentent toujours de trouver un accord commercial partiel qui permettrait à la Chine d’augmenter ses achats de produits agricoles américains. En contrepartie, Washington renoncerait à l’instauration de nouvelles taxes douanières de 10 % sur des produits électroniques chinois, dont des téléphones portables, prévue le 15 décembre.

Fièvre porcine en Chine

Pékin n’a pas attendu cet accord pour exempter de taxes douanières certaines importations de porc et de soja américains. Est-ce réellement une volonté d’apaisement ou est-ce l’expression d’une nécessité pour Pékin d’approvisionner son marché intérieur ?

La Chine est le premier producteur et consommateur de porc au monde. Or depuis août 2018, ses cheptels sont décimés par le virus de la fièvre porcine, ce qui la contraint à importer des quantités importantes de porc.

Depuis le début de la guerre commerciale entre les deux grandes puissances, les droits de douane sur le porc américain sont passés de 12 % à 72 %. Idem pour le soja, la Chine est le premier consommateur mondial de cette denrée. En un an, les droits sur le soja américain sont passés de 3 à 33 %.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.