Accéder au contenu principal
Inde

Inde: la chambre basse adopte un texte controversé sur la citoyenneté

Des députés de gauche protestent contre le projet de loi du gouvernement modifiant l'accès à la citoyenneté au Parlement de New Delhi, le 10 décembre 2019.
Des députés de gauche protestent contre le projet de loi du gouvernement modifiant l'accès à la citoyenneté au Parlement de New Delhi, le 10 décembre 2019. Prakash SINGH / AFP

Le projet de loi, adopté dans la nuit de lundi à mardi, faciliterait la naturalisation de tout immigré venant de trois pays voisins, tout en excluant les musulmans.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Le parti nationaliste hindou du Premier ministre affirme vouloir défendre les minorité de ces pays en leur offrant refuge, mais l’opposition dénonce une mesure inconstitutionnelle et islamophobe.

Ce texte prévoit en effet de faciliter la naturalisation des Afghans, Pakistanais et Bangladais issus de six groupes religieux, comme les hindous, chrétiens et bouddhistes. Mais pas les musulmans : l'islam est la seule grande religion régionale exclue de cette réforme.

Contraire à la Constitution, selon l'opposition

Le gouvernement, dirigé par les nationalistes hindous, affirme que cela doit permettre à des minorités persécutées dans ces pays musulmans de trouver refuge en Inde, mais pour l’opposition, ce n’est qu’un prétexte pour empêcher les immigrés musulmans de devenir indiens.

Or cette discrimination religieuse va à l’encontre de la Constitution laïque de l’Inde, comme le rappelle Shashi Tharoor, député du Parti du Congrès, dans l’opposition. « Ceci représente une trahison de l’idée fondatrice de l’Inde. Le principe selon lequel la religion définit la citoyenneté, c’est le socle fondateur du Pakistan, pas de l’Inde. L’Inde, à l’inverse, a été fondée sur l’accueil des populations de toutes les croyances et religions. Et notre Constitution reflète ce principe. »

Le parti nationaliste hindou du BJP détient la majorité absolue à la chambre basse, qui a donc largement adopté le texte. Cela sera un peu plus compliqué à la chambre haute, ce mercredi après-midi, où le BJP va devoir s’assurer du soutien de partis régionaux. Les tractations seront donc intenses d’ici là.

►À lire aussi : Inde: manifestation contre un projet de loi controversé sur la citoyenneté

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.