Accéder au contenu principal
Afghanistan/Talibans

Nouvelle attaque talibane meurtrière en Afghanistan

Un homme blessé est transporté à l'hôpital après qu'un véhicule a été touché par une bombe en bordure de route, à Ghazni le 13 décembre 2019.
Un homme blessé est transporté à l'hôpital après qu'un véhicule a été touché par une bombe en bordure de route, à Ghazni le 13 décembre 2019. STR / AFP

Une attaque a eu lieu vendredi 13 décembre à Ghazni, dans le centre du pays. Les forces de sécurité afghanes ont été la cible d’un groupe d’insurgés infiltrés. Bilan : au moins 9 soldats tués. Les talibans poursuivent leur combat malgré la reprise des pourparlers avec les Américains.

Publicité

Les informations sont confuses. Les autorités locales affirment qu’une milice pro-gouvernementale a été infiltrée par un commando de sept talibans qui ont pris la fuite après l’attaque.

Le ministère de la Défense dément et parle d’une attaque contre des soldats par des talibans infiltrés. Le groupe armé revendique de son côté une attaque contre une base militaire afghane ayant fait des dizaines de victimes parmi les militaires.

Cette attaque intervient deux jours après une autre qui a visé les abords de la base aérienne américaine de Bagram au nord de Kaboul. Deux personnes ont été tuées, des dizaines d’autres blessées. Les victimes sont presque toutes des civils.

L’émissaire américain pour les pourparlers de paix avait exprimé son indignation et annoncé une pause dans les discussions bilatérales qui ont repris à Doha au Qatar entre talibans et Américains. Elles avaient été annulées par Donald Trump en septembre dernier à la surprise générale.

Le président des États-Unis en visite à Kaboul il y a un peu moins de trois semaines avait annoncé la reprise des pourparlers. Le cessez-le-feu est l’un des points de négociations sur lequel les talibans refusent toujours de céder.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.