Accéder au contenu principal
Chine / Mexique / Drogue

Hong Kong: saisie record de méthamphétamine en provenance du Mexique

Des paquets de cristaux de méthamphétamine saisis sont présentés par les services des douanes de Hong Kong, le 17 décembre 2019.
Des paquets de cristaux de méthamphétamine saisis sont présentés par les services des douanes de Hong Kong, le 17 décembre 2019. ANTHONY WALLACE / AFP

À Hong Kong, les douanes ont annoncé ce mardi une prise de drogue sans précédent : 110 kilos de méthamphétamine. C’est la plus importante saisie de cette drogue de synthèse depuis une dizaine d’années dans l’ex-colonie britannique.

Publicité

Revendue, la drogue, très pure et extrêmement addictive, aurait rapporté près de neuf millions d’euros aux narcotrafiquants. La méthamphétamine, aussi appelée « ice », était cachée dans 120 gamelles de plastique, avec des paquets d’assouplissants censés masquer l’odeur.

La cargaison avait été déclarée comme contenant des paillettes de plastique produites au Mexique. Ce qui a semblé suspect aux douaniers, vu que la fabrication de ces paillettes aurait coûté beaucoup moins cher localement.

Cette prise est bien la preuve que les cartels mexicains tentent de plus en plus d’écouler leurs stocks en Asie. Un marché pendant longtemps dominé par les gangs du « Triangle d’or », zone à la frontière du Laos, de la Birmanie et de la Thaïlande.

Si l'on en croit les informations du quotidien South China Morning Post, ce sont les triades, les mafias hongkongaises, qui fournissent la matière première permettant aux cartels mexicains de produire la méthamphétamine qu’ils envoient ensuite en Asie.

Un trafic qui a pris de l'ampleur depuis que la Chine a renforcé sa lutte antidrogue, en fermant d'importantes usines de production.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.