Accéder au contenu principal
Inde

Inde: l’État du Kerala refuse à son tour d’appliquer la loi sur la citoyenneté

Une marche de solidarité et de protestation contre la contre la loi sur la citoyenneté à l'Université Jamia Millah Islamiya. Le 16 décembre 2019.
Une marche de solidarité et de protestation contre la contre la loi sur la citoyenneté à l'Université Jamia Millah Islamiya. Le 16 décembre 2019. REUTERS/P. Ravikumar

Ce sont désormais les États qui refusent la loi sur la citoyenneté, jugée discriminatoire contre les musulmans. Après le Bengale-Occidental et le Punjab, le Kerala a annoncé qu’il n'appliquera pas cette mesure. Le Maharashtra menace lui aussi de rejoindre ces États rebelles.

Publicité

Avec notre correspondant à Bangalore,  Côme Bastin

Après les citoyens, les dirigeants ? Plusieurs États Indiens ont annoncé qu’ils refusaient la loi sur la citoyenneté facilitant l'accueil de réfugiés non-musulmans. C’est le cas du Bengale-Occidental, directement concerné puisque voisin du Bangladesh, du Punjab, frontalier du Pakistan, mais aussi à la pointe sud de l’Inde, du Kerala. 

Avec ses 35 millions d’habitants, cet État est connu pour être dirigé par des partis de gauche à forte tradition laïque. Jeudi dernier, son ministre en chef a été clair : « Cette loi fait partie d’un plan pour communautariser l’Inde. Elle n’a pas sa place au Kerala et n’y sera pas implémentée. »

Le Kerala abrite une proportion de musulmans importante et les manifestations y sont particulièrement violentes. Ce mardi, 230 personnes ont été arrêtées par la police. Dans la foulée, 20 stars du cinéma Kéralais ont exprimé leur soutien à ces opposants

Après le Kerala, le Maharashtra ?

Les regards sont maintenant tournés vers l’État du Maharashtra, avec 115 millions d’habitants et la capitale économique Bombay. Son ministre en Chef a déclaré ce mardi qu’il pourrait bien lui aussi ne pas appliquer la loi. 

La confusion règne cependant sur ces déclarations de rébellion politique : il est en principe impossible pour un État de ne pas appliquer une loi votée par le Parlement national.

►À lire aussi : [Reportage] Inde: la contestation se poursuit contre la loi sur la citoyenneté

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.