Accéder au contenu principal
Australie / Incendies

Feux en Australie: Scott Morrison écourte ses vacances controversées à Hawaï

Le Premier ministre australien Scott Morrison à Brisbane le 20 novembre 2019.
Le Premier ministre australien Scott Morrison à Brisbane le 20 novembre 2019. Saeed KHAN / AFP

En Australie, les feux continuent de faire rage tout le long de la côte est, et les températures sont plus élevées que jamais. Le Premier ministre Scott Morrison a décidé d’écourter ses vacances à Hawaï devant la colère des Australiens qui ne comprennent pas son absence alors que le pays lutte contre des incendies hors de contrôle.

Publicité

« Certains prennent des vacances pour se détendre avec leur famille, d’autres pour se porter volontaire et combattre les incendies », dit un utilisateur de Twitter. Un autre poste la photo d’un pompier entouré par les flammes et commente : « Vraiment, les vacances, quel bonheur. »

Les congés à Hawaï du Premier ministre ne sont pas passée inaperçus. Mais il aura fallu plusieurs jours de pression, entre autres sous le hashtag « #WhereIsScoMo », « Où est Scott Morrison ? », pour que le Premier ministre décide de revenir et de présenter ses excuses.

Scott Morrison est attendu ce samedi en Australie. Il doit rencontrer des pompiers volontaires et des habitants qui ont perdu leur maison. Depuis septembre, trois millions d’hectares au moins sont partis en fumée et 800 maisons ont été détruites.

Deux pompiers volontaires sont morts

Deux pompiers volontaires sont morts ce vendredi 20 décembre. Ils sont des milliers à combattre les dizaines de feux qui continuent à faire rage. Cette semaine, les températures ont battu cette semaine tous les records, le mercure flirtant parfois avec les 50 degrés.

À Sydney, en Nouvelle-Galles du Sud, l’état d’urgence a été déclaré jeudi. Les habitants suffoquent à cause des fumées dégagées depuis des semaines par un gigantesque incendie. Et les pompiers de la région demandent à ceux qui devaient prendre la route ce week-end pour les fêtes de repousser leur voyage d’un jour ou deux pour raisons de sécurité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.