Accéder au contenu principal
Afghanistan

Afghanistan: Abdullah Abdullah conteste de nouveau les résultats des élections

Le président sortant Ashraf Ghani est donné vainqueur du scrutin présidentiel selon les résultats préliminaires donnés ce dimanche 22 décembre.
Le président sortant Ashraf Ghani est donné vainqueur du scrutin présidentiel selon les résultats préliminaires donnés ce dimanche 22 décembre. STR / AFP

Le président afghan sortant Ashraf Ghani est donné vainqueur du scrutin présidentiel selon les résultats préliminaires annoncés ce dimanche 22 décembre. Il a obtenu 50,64 % des voix devant son principal rival, Abdullah Abdullah, le chef de l’exécutif qui remporte 39,52 % des suffrages. Ces résultats sont déjà contestés.

Publicité

Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

Avant même l’annonce des résultats préliminaires, Abdullah Abdullah avait accusé l'équipe d'Ashraf Ghani d'avoir organisé d'importantes fraudes dans les centres de vote dépourvus d'observateurs.

Des milliers d’allégations de fraudes ont été transmises par son équipe à la commission électorale indépendante. Celle-ci a désormais trois jours pour toutes les récolter. Elle devra ensuite faire la lumière sur ces plaintes afin d’annoncer en toute transparence les résultats définitifs.

Ces derniers seront certainement contestés à leur tour comme lors du précédent scrutin de 2014. « Cette situation ajoute à la tourmente du pays », écrit un chercheur en sciences politiques sur Twitter. La crise post-électorale tombe très mal.

Pourparlers entre Américains et talibans

Les États-Unis ont en effet démarré un nouveau cycle de pourparlers avec les talibans à Doha au Qatar après une interruption en septembre dernier décidé par Donald Trump. Les talibans qui ne reconnaissent pas la légitimité du gouvernement de Kaboul, campent sur leur position au sujet de négociations inter-afghanes. Ils ne les envisagent que siles Américains signent un accord de retrait de leurs troupes.

À écouter : Afghanistan papers: révélations sur les mensonges et les erreurs de jugement de l’administration américaine


• Mort d'un militaire américain en Afghanistan: les talibans revendiquent l'attaque

Les talibans ont revendiqué ce lundi 23 décembre l'attaque qui a coûté la vie à un militaire américain, en affirmant que les insurgés avaient aussi blessé plusieurs militaires américains et afghans.

Dans un communiqué à l'AFP sur la messagerie WhatsApp, le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid a affirmé que ces derniers avaient « fait exploser un véhicule américain dans le district Char Dara de Kunduz » la nuit dernière.

Ce décès pourrait avoir de lourdes conséquences sur les négociations toujours en cours entre les insurgés et l'administration américaine.

En fait, les talibans jouent sur tous les tableaux. Ils veulent montrer qu'ils ont une certaine bonne volonté en écoutant l'ennemi principal. Mais ils continuent d'ignorer complètement le camp du président afghan élu par la présidentielle de septembre. Et en même temps, ils s’amusent beaucoup avec les Américains parce qu’il faut vraiment s’appeler Trump et son administration pour croire qu’une des clauses que les Américains veulent imposer sera prise en compte par les talibans. Cette clause, c’est que les talibans devraient être capables de monter une force antiterroriste alors qu’eux-mêmes sont des terroristes.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.