Accéder au contenu principal
Birmanie

Birmanie: un cadre du parti d’Aung San Suu Kyi tué dans l’État de l’Arakan

Un soldat birman monte la garde près de Maungdaw, dans le nord de l'État de l'Arakan, le 27 septembre 2017 (Photo d'illustration).
Un soldat birman monte la garde près de Maungdaw, dans le nord de l'État de l'Arakan, le 27 septembre 2017 (Photo d'illustration). REUTERS/Soe Zeya Tun

En Birmanie, nouvelles violences dans l’État de l’Arakan, dans l’ouest du pays. Un responsable local du parti au pouvoir, la Ligue nationale pour la démocratie, a été tué cette semaine. Selon l’Arakan Army, l’homme politique est mort lors d’une attaque de l’armée birmane contre la guérilla.

Publicité

De notre correspondante à RangounSarah Bakaloglou

Ce président du parti au pouvoir dans un des districts de l’État de l’Arakan, avait été enlevé le 11 décembre dernier, par la rébellion de l’Arakan Army, une guérilla qui affronte l’armée birmane et réclame davantage d’autonomie.

La raison ? Avoir organisé une manifestation de soutien à la dirigeante Aung San Suu Kyi, partie défendre la Birmanie devant la Cour internationale de justice. Le pays est accusé de génocide contre la minorité musulmane des Rohingyas. L'homme a donc été tué cette semaine.

Fuite de plus de 80 000 civils

Cette procédure en justice contre la Birmanie est soutenue par la rébellion de l’Arakan Army qui dit souffrir aussi des crimes de l’armée birmane. Depuis janvier, les combats se sont intensifiés entre les deux camps, faisant des dizaines de morts parmi la population et causant la fuite de plus de 80 000 civils, selon une organisation locale.

La situation est loin de s’apaiser : depuis plusieurs semaines, la guérilla a multiplié les enlèvements. Un député de la Ligue nationale pour la démocratie est actuellement retenu en otage. La rébellion a annoncé, selon le journal The Irrawaddy, qu’elle allait prélever de l‘argent sur les grands projets économiques en cours dans l’État de l’Arakan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.