Accéder au contenu principal
Inde

À New Delhi, des femmes mènent une manifestation pacifique depuis deux semaines

Des manifestants crient des slogans lors d'une manifestation contre la nouvelle loi sur la citoyenneté, à New Delhi, en Inde, le 27 décembre 2019.
Des manifestants crient des slogans lors d'une manifestation contre la nouvelle loi sur la citoyenneté, à New Delhi, en Inde, le 27 décembre 2019. REUTERS/Anushree Fadnavis

Dans l’ouest, le sud et le nord-est de l’Inde, plusieurs grandes villes, dont Chennai et Bombay ont été le théâtre de rassemblements massifs. Dans l’est de New Delhi, une manifestation pacifique débutée le 15 décembre se démarque par sa longévité et le rôle qu’y jouent les femmes.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

L’Inde a connu une nouvelle journée de manifestation contre la nouvelle loi sur la citoyenneté ce samedi 28 décembre. Les manifestants ont bravé le froid et sont venus une nouvelle fois se rassembler au milieu de la grande artère à six voies qui traverse l’est de Delhi, dans le quartier de Shaheen Bagh.

Assises sur des couvertures, une centaine de femmes musulmanes passent pour la 13e fois consécutives leur nuit sur le bitume. Elles protestent, elles aussi, contre la nouvelle loi.

« Nous resterons ici aussi longtemps qu’il le faudra : un an, deux ans, cinq ans, vingt ans. Après ma mort, mes enfants viendront (manifester). Le gouvernement va devoir nous écouter », s’exclame Farhana, l’une des manifestantes. Elle s’est juré de ne pas abandonner le combat avant le retrait de cette loi, soupçonnée d’avoir pour réel objectif d’ostraciser la communauté musulmane.

Une réponse à la répression policière

Pour les organisateurs, le caractère non violent du sit-in et le rôle central joué par les femmes est la meilleure arme contre la répression policière. « La manifestation est pacifique depuis le premier jour et elle le restera. Et comme les femmes sont en première ligne, la police ne peut pas user de la force aussi facilement », estime Asif Mujtaba, chercheur au prestigieux Institut indien de Technologie et l'un des organisateurs de la manifestation.

La mobilisation de Shaheen Bagh a attiré l’attention de tout le pays. Véritable rassemblement populaire aux allures souvent festives, il fait voler en éclat la ligne du gouvernement Modi qui dénonce depuis deux semaines la violence perpétrée par les manifestants et justifie ainsi la répression.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.