Accéder au contenu principal
Inde

Inde: dans le Kerala, un festival de résistance au nationalisme de Modi

Calicut, dans le Kerala, accueille un Festival des idées et de la résistance qui prend le contrepied de la politique nationaliste de Narendra Modi.
Calicut, dans le Kerala, accueille un Festival des idées et de la résistance qui prend le contrepied de la politique nationaliste de Narendra Modi. RFI/Côme Bastin

En Inde, les protestations contre les lois du parti BJP ne faiblissent pas. Et à côté des manifestations dans les rues, la résistance s’organise aussi sur le plan intellectuel. Exemple dans l’État du Kerala, connu pour son orientation à gauche, qui accueillait jusqu’à ce dimanche un festival de « résistance » au nationalisme hindou.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Calicut,  Côme Bastin

Le nom de Narendra Modi n’est jamais cité mais il est dans tous les esprits. À Calicut dans le Kerala, le débat et la réflexion sont mis à l’honneur à l’occasion du Festival des idées et de la résistance. Universitaires, intellectuels, et artistes opposés à la vision de l'Inde du BJP sont réunis pour trois jours de discussions.

« Cela fait des décennies que l’islamophobie ou le système des castes existent en Inde. À travers ce festival, nous voulons expliquer comment y résister. Pour nous, la réflexion théorique et les manifestations publiques sont les deux faces d’une même médaille », nous explique Anvesella Udin, responsable de la programmation du festival.

Au centre des discussions, les très controversées lois et registres sur la citoyenneté mais aussi la situation au Cachemire, les droits des journalistes, des femmes et des minorités.

« Ici, au moins, nous pouvons parler. Au Cachemire, on ne peut rien dire ! Si on s’y risque, on peut se retrouver emprisonné, on ne sait pas ce qui peut nous arriver. Le droit à l’information n’existe pas, nous n’avons même plus Internet là-bas », s'insurge Sanna Irshad, journaliste au Cachemire.

À écouter aussi : La poudrière du Cachemire: Narendra Modi joue-t-il les pyromanes ?

De part son ancrage laïque et à gauche, le Kerala permet aux militants d’aborder ces sujets beaucoup plus facilement. Un espace de dialogue rare dans une Inde de plus en plus polarisée.

À lire aussi : En Inde, les fondements laïcs de l'État menacés par la loi sur la citoyenneté ?

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.