Accéder au contenu principal
Pakistan / Pervez Musharraf

Pakistan: la justice annule la condamnation à mort de Pervez Musharraf

L'ancien président du Pakistan Pervez Musharraf à Islamabad, le 15 avril 2013.
L'ancien président du Pakistan Pervez Musharraf à Islamabad, le 15 avril 2013. REUTERS/Mian Khursheed

Le mois dernier la justice pakistanaise avait condamné à mort par contumace l’ancien président Pervez Musharraf, pour haute trahison. L’ancien dirigeant et général à la tête du Pakistan 1999 et 2008 avait été jugé par une cour spéciale antiterroriste. Ce lundi 13 janvier, la justice pakistanaise a décidé d’annuler cette décision, la jugeant anticonstitutionnelle.

Publicité

Avec notre correspondante à Kaboul,  Sonia Ghezali

« Le jugement complet a été annulé », a fait savoir l’un des avocats de Pervez Musharraf en exil à Dubaï depuis 2016, officiellement pour raison médicale.

C’est toute la procédure qui a mené à la condamnation à mort de l’ancien chef de l’État pakistanais, le mois dernier, qui est remis en cause. Du dépôt de plainte jusqu’à la création de la cour spéciale chargée de le juger.

La condamnation à mort de Pervez Musharraf par un tribunal spécial pour haute trahison pour avoir abrogé la Constitution et instauré l’État d’urgence en 2007 avait créé la surprise générale au Pakistan.

Jamais auparavant un militaire n’avait été jugé pour cette raison. L’armée presque toute puissante dans le pays avait fait part de son émoi et avait mis en cause la validité de la procédure judiciaire.

L’annulation de la condamnation à mort de l’ex-général ne signifie pas pour autant la fin de ses déboires avec la justice pakistanaise. Il reste accusé dans plusieurs autres affaires.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.