Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Chine multiplie les mesures pour endiguer la maladie

Métro de Pékin, le 25 janvier 2020: des tests de température sont effectués sur les passagers. Un dispositif de contrôle de tous les transports publics a été mis en place sur tout le territoire chinois ce samedi 25 janvier.
Métro de Pékin, le 25 janvier 2020: des tests de température sont effectués sur les passagers. Un dispositif de contrôle de tous les transports publics a été mis en place sur tout le territoire chinois ce samedi 25 janvier. REUTERS/Thomas Peter

Ce samedi, la Chine a imposé des mesures nationales de quarantaine dans les transports et élargi le cordon sanitaire autour des villes de la province de Hubei le plus touchées par la maladie. Quarante et une personnes sont mortes dans le pays et près de 1300 cas sont recensés pour le moment.

Publicité

►l'épidémie a fait 41 victimes à ce jour

►des mesures de dépistage ont été prises dans tous les transports publics chinois

► deux hôpitaux sont en construction pour accueillir les malades à Wuhan

► dans la province de Hubei (centre) 18 villes sont à l'isolement soit quelque 56 millions de personnes

Le bilan du coronavirus en Chine s'est alourdi à 41 morts, a annoncé ce samedi la Commission nationale de santé, après que 15 nouveaux décès dus à l'épidémie ont été recensés dans la province du Hubei où le virus est apparu le mois dernier. Des mesures nationales de dépistage du nouveau virus ont été prises également ce samedi dans les trains, les bus et les avions, afin de tenter d'endiguer l'épidémie de coronavirus, alors que dès la semaine prochaine des centaines de millions de Chinois qui étaient en visite dans leurs familles vont devoir voyager pour rentrer chez eux, donnant la possibilité au virus de se propager à nouveau.

Pour faire face à l’épidémie, Pékin a annulé toutes les célébrations liées au Nouvel An lunaire et la Cité interdite, le lieu le plus touristique du pays, est fermé jusqu’à nouvel ordre, tout comme certaines parcelles de la Muraille de Chine et à Shanghai, Disneyland, théâtres et musées ont également fermé, rapporte notre correspondante, Angélique Forget.

56 millions de personnes à l'isolement

Par ailleurs, le cordon sanitaire a été élargi à cinq villes supplémentaires de la province de Hubei où se trouve la ville de Wuhan où est apparue la maladie. Cinq villes ont été ajoutées aux 13 qui étaient déjà concernées par ce dispositif, qui implique notamment l'arrêt des transports publics à destination de ces agglomérations. Les avions et les trains vont rester à l’arrêt dans la région, seules les voitures privées peuvent circuler, annoncent les autorités locales.

Et à partir de ce soir minuit, plus aucun véhicule non autorisé ne pourra circuler dans le centre-ville de Wuhan, la capitale régionale. Les voitures avaient déjà reçu l’interdiction de quitter la ville, désormais elles ne peuvent même plus rouler… Rappelons qu'aucun transport public ne circule plus depuis jeudi à Wuhan devenue une ville fantôme.

Les taxis quant à eux ont été réquisitionnés pour travailler gratuitement et transporter les habitants qui en font la demande mais tous les déplacements seront gérés par les autorités de quartier…

Deux hôpitaux sortent de terre 

Quelque 56 millions de personnes sont concernées dans le Hubei par ces mesures d'isolement. La situation est cahotique, rapporte encore notre correspondante. Les hôpitaux sont débordés. Ils manquent de lits, de médecins… Un hôpital est actuellement en construction pour faire face à l'urgence et un second va également être édifié, apprend t-on ce samedi. Le premier bâtiment de 25 000 m2 devrait ouvrir ses portes aux patients dès le 3 février prochain, avec une capacité de mille lits. Le deuxième hôpital sera lui livré dans 15 jours, avec 1300 lits. Pour réaliser cette prouesse les ouvriers seront payés selon les autorités 150€ par jour, c’est 3 fois plus que leur salaire habituel. 

Ce n’est pas la première fois que la Chine se lance dans un tel chantier, rappelle notre correspondante. En 2003 déjà lors de l’épidémie de SRAS, en à peine 7 jours une maison de retraite à Pékin avait été transformée en hôpital… 

L'agence Chine nouvelle annonce encore que 450  médecins et autres personnels médicaux rattachés à l'Armée sont arrivés en avion dans la ville de Wuhan. Un médecin de l'hôpital de Wuhan, sur le front de l'épidémie dès son déclenchement, est décédé.

À écouter aussi : Coronavirus en Chine: mesures drastiques prises par les autorités

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.