Accéder au contenu principal
TÉMOIGNAGE

Incendies en Australie: à Canberra, les habitants se préparent à évacuer

Les pompiers protègent une propriété contre les feux de brousse qui brûlent près de la ville de Bumbalong, au sud de Canberra, le 1er février 2020.
Les pompiers protègent une propriété contre les feux de brousse qui brûlent près de la ville de Bumbalong, au sud de Canberra, le 1er février 2020. PETER PARKS / AFP

Les autorités de Canberra ont placé ce vendredi 31 janvier la capitale fédérale australienne en état d'alerte en raison de la menace de feux de forêt dans la région. C’est la première fois depuis 2003.

Publicité

Les feux de forêts encerclent peu à peu Canberra. Une vague de chaleur est attendue sur la capitale australienne de 400 000 habitants, alors que des feux menacent ses banlieues sud. Le ministre en chef du Territoire de la capitale australienne (ACT), Andrew Barr, a précisé que la mesure serait maintenue « aussi longtemps que demeurera le risque pour Canberra ». « Cela pourrait devenir incontrôlable », a mis en garde Andrew Barr. « L'état d'alerte est le signal le plus élevé qui peut être adressé à la population de l'ACT pour lui dire de prendre ses dispositions. »

Mur de fumée

Les habitants se tiennent prêts à évacuer la ville, explique Vincent Lefebvre, viticulteur français expatrié, au micro de Martin Pinguet. « Le feu le plus proche de nous se situe au sud de la ville, à peu près à 8 ou 10 kilomètres des quartiers les plus au sud, et à une vingtaine de kilomètres du centre-ville. Il y a bien entendu plusieurs feux. La ville est plus ou moins encerclée. Mis à part au Nord-Ouest, il y a des feux partout. On peut voir le mur de fumée de là où on se trouve. Il s’agit vraiment d’un mur. Toute la colline que l’on peut voir de notre balcon produit de la fumée. »

« Il faudrait que le feu voyage plus vers le Nord pour venir nous menacer directement, mais on est conscients du fait que le vent peut changer à n’importe quel moment. Un feu de cette magnitude peut progresser à une vitesse de 10, 15 ou 20 km/h. Donc on est anxieux, on sait que c’est une possibilité réelle. »

C'est la première fois qu'un tel état d'alerte est déclaré dans le Territoire de la capitale australienne depuis 2003, quand des feux avaient détruit près d'un demi-millier de maisons.

►À lire aussi : Incendies en Australie: le vent et la canicule aggravent la situation

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.