Accéder au contenu principal

Irak: le Premier ministre rencontre des représentants des manifestants

Une femme irakienne tient dans la main une photo du Premier ministre Mohammed Allawi avec l'inscription «rejeté», lors d'une manifestation anti-gouvernementale à Bagdad, le 4 février 2020.
Une femme irakienne tient dans la main une photo du Premier ministre Mohammed Allawi avec l'inscription «rejeté», lors d'une manifestation anti-gouvernementale à Bagdad, le 4 février 2020. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

En Irak, le Premier ministre désigné Mohammed Allawi tente de gagner la confiance des manifestants. Dans les jours qui ont suivi sa nomination samedi dernier, le Premier ministre désigné a rencontré des groupes de représentants de la contestation. L'occasion de multiplier ses promesses si son gouvernement obtient la confiance du Parlement.

Publicité

Avec notre correspondant à Bagdad, Lucile Wassermann

Mohammed Allawi veut montrer patte blanche aux manifestants. Quelques jours après sa nomination au poste de Premier ministre, l'homme politique a reçu plusieurs protestataires pour entamer le dialogue et surtout pour multiplier les promesses.

Parmi elles, Mohammed Allawi a notamment assuré qu'il nommerait au moins un ministre issu de la contestation et qu'il leur donnerait un droit de regard sur au moins trois nominations de son futur gouvernement à des représentants de la contestation.

Le jour de sa désignation, il avait également promis aux manifestants, de rendre justice aux centaines de morts de la contestation et d'organiser au plus vite des élections anticipées, réclamées par ces protestataires.

L'ensemble de ses promesses n'ont pourtant pas calmé la colère de la rue, qui considèrent Mohammed Allawi comme un pur produit du système politique qu'ils critiquent depuis plus de quatre mois. Depuis sa nomination, les manifestants place Tahrir à Bagdad ou dans le sud du pays ne cessent de défiler avec des affiches de son portrait, barrée d'une large croix rouge en signe de rejet.

Mohammed Allawi a jusqu'au 2 mars pour former son cabinet. L'occasion de prouver aux manifestants s'il peut échapper à l'influence des partis politiques et tenir ses promesses.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.