Accéder au contenu principal

Coronavirus: l'angoisse monte chez les passagers confinés sur un paquebot au Japon

Des journalistes sont postés à côté du bateau de croisière «Diamond Princess», ancré au terminal de Daikoku à Yokohama, le 7 février 2020.
Des journalistes sont postés à côté du bateau de croisière «Diamond Princess», ancré au terminal de Daikoku à Yokohama, le 7 février 2020. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Au Japon, l’angoisse monte pour les plus de 3 000 passagers et membres d’équipage qui se trouvent à bord du Diamond Princess. Depuis qu’un cas de coronavirus a été décelé, ils sont confinés dans ce navire de croisière. Ce samedi, le nombre de personnes à bord diagnostiquées porteuses du virus a atteint 64.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Yokohama Angélique Forget

À l’intérieur du gigantesque paquebot en quarantaine, les passagers tuent le temps comme ils peuvent. Certains font de l’exercice dans leur cabine, d’autres remplissent des grilles de sudoku ou font des origamis distribués par le personnel navigant.

Pour tous la règle est la même : interdiction de sortir des cabines. Seuls les passagers qui n’ont pas de fenêtre ont le droit d’aller se dégourdir les jambes sur le pont supérieur. Une heure pas plus, mais il faut porter un masque et ne pas créer d’attroupement.

Le navire placé en quarantaine depuis le 3 février dernier a dû quitter le port, probablement pour céder sa place à d’autres bateaux qui devaient accoster, mais il devrait revenir très bientôt pour éventuellement débarquer d’autres malades et faire le plein de matériel médical.

Les familles qui le souhaitent devraient aussi pouvoir en profiter pour déposer sur le quai des vivres destinés à leurs proches. Ils pourraient rester bloqués sur le navire au moins jusqu’au 19 février prochain.

À lire aussi : Coronavirus: les Chinois critiquent un système «bureaucratique et totalitaire»

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.