Accéder au contenu principal

Inde: la Cour suprême ordonne le respect de l'égalité hommes-femmes dans l'armée

Une femme commando indienne de l'unité Virangana de la police de l'Assam participe à la répétition du prochain défilé du jour de la République 2019, à Guwahati (image d'illustration).
Une femme commando indienne de l'unité Virangana de la police de l'Assam participe à la répétition du prochain défilé du jour de la République 2019, à Guwahati (image d'illustration). BIJU BORO / AFP

La Cour suprême vient d’ordonner, au grand dam du gouvernement, l’égalité entre hommes et femmes dans l’armée, lundi 17 février. En Inde, la carrière des femmes était pour l’instant limitée dans le temps et dans les rangs.

Publicité

Avec notre correspondant à Bombay, Côme Bastin

C’est une décision historique en Inde. Malgré les affirmations du gouvernement comme quoi les « femmes et hommes n’avaient pas les mêmes capacités physiques », ou encore que les soldats « n’étaient pas prêts mentalement à être dirigés par des femmes », la Cour suprême indienne vient de décréter le contraire. Elle a décidé lundi 17 février qu’elle allait donner les mêmes droits aux deux sexes dans l’armée.

Jusqu’ici, les femmes ne pouvaient s’engager comme soldat que pour 14 ans maximum. Par ailleurs, elles ne pouvaient accéder à des fonctions de commandement que dans les branches législatives et éducatives de l’armée.

« les femmes officiers de l'armée ne sont pas des auxiliaires »

Depuis 2006, une lutte avait commencé. Elles se battaient pour être traitées de la même façon que les hommes. D’abord auprès de la Haute Cour de New Delhi, puis auprès de la Cour suprême indienne, la plus haute institution du pays.

Dans une décision historique, la Cour suprême a considéré que les stéréotypes de genre ne pouvaient pas constituer un facteur de discrimination dans les forces armées. Concrètement, les femmes pourront donc accéder aux mêmes postes, salaires, avantages sociaux et retraites que leur sexe opposé.

« L’heure est venue de réaliser que les femmes officiers de l'armée ne sont pas des auxiliaires d'un établissement dominé par les hommes dont la présence doit être tolérée », a déclaré la Cour. Elle espère faire changer les mentalités, alors que les femmes ne représentent que 4% des militaires en Inde.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.