Accéder au contenu principal

Coronavirus: nouveau foyer en Corée du Sud

Une équipe sanitaire d’une trentaine d’agents ont été dépêchés dans un immeuble à Séoul, où 46 nouveaux cas ont été confirmés le 10 mars 2020.
Une équipe sanitaire d’une trentaine d’agents ont été dépêchés dans un immeuble à Séoul, où 46 nouveaux cas ont été confirmés le 10 mars 2020. JUNG YEON-JE / AFP

L’épidémie semblait en train de se stabiliser en Corée du Sud, le troisième pays le plus touché derrière la Chine et l’Italie. Mais elle pourrait bien repartir. Le centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses à Séoul rapporte 131 nouvelles infections au Covid-19 pour ce lundi 9 mars contre 248 dimanche. Ce mardi, les chiffres pourraient être plus élevés avec la découverte de 150 nouvelles contaminations, dont des employés d’un centre d’appel de la capitale sud-coréenne.

Publicité

De notre envoyé spécial à Busan,

Un nouveau foyer de coronavirus et c’est tout un gratte-ciel que les combinaisons blanches sont obligées de désinfecter. Le centre d’appel est situé au 11e étage du quartier résidentiel et de bureaux de Sindorim, au sud-ouest de Séoul, dont la gare voit passer 450 000 voyageurs par jour.

Les 207 employés de ce service client d’une compagnie d’assurance logée dans le même immeuble ont été mis en quarantaine. Selon la direction de l’entreprise, ces derniers auraient été incités à porter un masque même pour répondre au téléphone. Ce que ne faisait probablement pas une partie des employés, d'après des médias sud-coréens.

Des déjeuners sans masque

Ces nouvelles contaminations sont inquiétantes dans une Corée qui, à la différence de la Chine, ne s’est pas arrêtée de travailler pendant l’épidémie. Or, ce genre d’environnement de travail est souvent synonyme de promiscuité et d’horaires à rallonge, avec des déjeuners pris sur le pouce devant l’écran et donc forcément démasqué.

En plus des bureaux et des commerces, la tour de 19 étages et 6 sous-sols comporte près de 140 appartements pour des séjours de courte durée. Une équipe sanitaire d’une trentaine d’agents a été dépêchée sur place. Les résidents ont été invités à s’isoler.

Après la branche d’une secte chrétienne à Daegu dans le sud du pays, les autorités craignent que ce gratte-ciel ne soit un nouveau « cluster » important, sachant que des salles de réception pour les banquets se trouvent au rez-de-chaussée, et qu’il y avait mariage la semaine dernière.

À écouter : Corée du Sud: le coronavirus à l'église

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.