Accéder au contenu principal

Des migrants birmans massés à la frontière avec la Thaïlande

Prises de température à la frontière avec la Thaïlande.
Prises de température à la frontière avec la Thaïlande. STR / AFP

En Birmanie, des milliers d’immigrés sont rentrés depuis plus de dix jours de Thaïlande, craignant la fermeture des frontières. Mais d’autres ressortissants sont encore massés à la frontière.

Publicité

Avec notre correspondante à Rangoun, Sarah Bakaloglou

Depuis plusieurs jours, les images font le tour des médias et des réseaux sociaux en Birmanie : celles d’une foule de migrants birmans, agglutinés à la frontière pour revenir dans leur pays. Certaines personnes escaladent les grillages, avant de se disperser dans plusieurs régions.

Des centres de quarantaine mis en place à la frontière

Depuis la mi-mars, plus de 20 000 travailleurs birmans sont arrivés par les postes frontières officiels de Thaïlande, qui compte de son côté plus d’un millier de cas de coronavirus sur son territoire. Des arrivées qui inquiètent les autorités birmanes. Dimanche 29 mars, elles ont annoncé un cas positif au coronavirus parmi ceux qui sont rentrés. Il s’agit d’un homme testé à Rangoun.  

À la frontière, les autorités ont d’abord demandé aux migrants revenant de se mettre en quarantaine à domicile. Un ordre presque impossible à faire respecter, faute de moyens. Ensuite, des centres de quarantaine ont été mis en place à la frontière, mais beaucoup de travailleurs sont déjà rentrés chez eux. Le gouvernement craint désormais un risque d’épidémie majeur et durcit ses mesures depuis quelques jours. Les vols internationaux seront suspendus à partir de ce lundi dans la soirée, et ce pendant deux semaines environ.

La Birmanie, jusque-là un des rares pays aussi peuplés avec 54 millions d'habitants à ne pas être touchés par la pandémie, avait déclaré le lundi 23 mars ses premiers cas de nouveau coronavirus.

Le ministère de la Santé birman avait indiqué qu'un de ses ressortissants de 36 ans de retour des Etats-Unis et un autre de 26 ans rentré du Royaume-Uni avaient tous deux été testés positifs. « Nous allons enquêter sur toutes les personnes qui ont été en contact étroit avec ces deux hommes », avait indiqué le ministère dans son communiqué. Depuis, 14 cas, dont trois touristes français, ont été confirmés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.