Accéder au contenu principal

Coronavirus: le rapatriement des Français coincés en Australie se poursuit

Des ressortissants français à l'aéroport de Sydney, le 2 avril 2020.
Des ressortissants français à l'aéroport de Sydney, le 2 avril 2020. PETER PARKS / AFP

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait annoncé la semaine dernière sur la radio Europe 1 un dispositif de rapatriement pour les quelque 3 500 Français toujours bloqués en Australie. Des vols à tarif négociés ont été mis en place avec la compagnie Qatar Airways. Un premier avion a décollé de Perth, sur la côte ouest australienne samedi, et un autre A380 est lui parti de Sydney ce jeudi.

Publicité

Avec notre correspondant à Sydney, Grégory Plesse

Soulagement à l’aéroport de Sydney où des centaines de Français vont enfin pouvoir rentrer chez eux. Ils ont été choisis par l’ambassade qui a dressé une liste de passagers prioritaires.

C’est par exemple le cas de ceux qui travaillent dans le domaine médical, comme Florence : « J’étais en vacances chez mon fils. Mais je dois rentrer pour mon boulot. Je suis infirmière et je suis réquisitionnée, donc, il fallait que je rentre à un moment donné, explique-t-elle. Je suis émue parce que je laisse mon fils. »

Des vols de rapatriement jusqu'au 15 avril

Parmi les passagers, il y a aussi beaucoup de jeunes. Ils étaient en Australie dans le cadre du PVT (programme vacances travail). Et comme beaucoup d’autres, ils ont acheté des billets pour des vols qui ont finalement été annulés. Beaucoup se sont retrouvés sans le moindre centime en poche. C’est par exemple le cas de Julie et ses amis : « On avait quitté notre travail pour venir à Sydney prendre l’avion. Sauf qu’il a été annulé. Donc là, on n’avait plus de sous. On était chez l’habitant. Heureusement, quelqu’un nous a hébergés. C’était un peu galère pour tout le monde, on est six en plus ! »

Dominique a lui a rencontré moins de difficultés, mais il est quand même content de rentrer : « Content de rentrer, surtout que je vis dans les bois, en pleine campagne. Donc moi, le confinement, ça devrait le faire », plaisante-t-il.

Au total, 2 100 Français ont quitté l’Australie au cours des sept derniers jours. Des vols de rapatriement seront assurés jusqu’au 15 avril.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.