Accéder au contenu principal

Un rassemblement religieux à l'origine de la propagation du Covid-19 en Inde

Si le bilan reste relativement faible en Inde en comparaison de la situation en Chine, en Italie ou aux États-Unis, les autorités sanitaires s'attendent à ce que le pays soit confrontée dans quelques semaines à une explosion des cas. Photo d'illustration.
Si le bilan reste relativement faible en Inde en comparaison de la situation en Chine, en Italie ou aux États-Unis, les autorités sanitaires s'attendent à ce que le pays soit confrontée dans quelques semaines à une explosion des cas. Photo d'illustration. REUTERS/Danish Siddiqui/

Le nombre de cas de personnes atteintes du coronavirus en Inde a connu une augmentation de plus de 10% en 24h après la découverte d’une importante contagion liée à un rassemblement d’une congrégation religieuse. Un groupe de prédicateurs islamiques a en effet défié les interdictions de regroupement, ce qui a infecté ses membres qui se sont ensuite disséminés dans plusieurs régions du pays.

Publicité

De notre correspondant à New Delhi,

À la mi-mars, plus de 3 000 musulmans participent, à New Delhi, à une congrégation du Tabligh Jamaat, une organisation de missionnaires fondamentalistes. Quelques jours après, les autorités interdisent tout rassemblement, mais ces responsables religieux défient ces instructions, continuent leur programme en soutenant qu'Allah les protège.

Pourtant, certains de ces croyants portent déjà le virus. Les autorités s’en rendent compte trop tard. Car beaucoup sont déjà rentrés dans leur provinces d’origine, aux quatre coins de l’Inde, ce qui créé une crise sanitaire majeure.

Aujourd’hui, plus de 10% des cas d’infection et 1/3 des décès du coronavirus en Inde sont des participants à cette congrégation ou bien leurs proches. Plus d’un millier d’autres ont été retrouvés et placés en quarantaine. Et des centaines sont toujours recherchés.

La police vient d’engager des poursuites contre le dirigeant de cette organisation pour entrave à la lutte contre le virus.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.