Accéder au contenu principal

Chine: libération de Wang Quanzhang, avocat et militant des droits de l’homme

Li Wenzu, épouse de l'avocat Wang Quanzhang, s'était rasée la tête en guise de protestation contre les autorités chinoises.
Li Wenzu, épouse de l'avocat Wang Quanzhang, s'était rasée la tête en guise de protestation contre les autorités chinoises. REUTERS/Thomas Peter

Le régime chinois a relâché Wang Quanzhang, un avocat spécialisé dans la défense des droits de l’homme. Il avait été arrêté en juillet 2015, dans une opération qui avait vu plus de 2 000 militants des droits de l’homme arrêtés.

Publicité

Avec notre correspondant en Chine, Zhifan Liu

Li Wenzu est capable de marcher cent kilomètres entre Pékin et Tianjin pour soutenir son mari, elle s’est rasée la tête en signe de protestation, mais elle devra attendre avant de retrouver Wang Quanzhang, tout juste sorti de prison. En plein épidémie de coronavirus, l’avocat a été envoyé en isolement pour 14 jours, loin de Pékin, de sa famille et leur fils.

« Subversion de l’Etat »

Wang avait été arrêté en juillet 2015 pour « subversion de l’Etat », un motif que le régime communiste emploie pour faire taire des opposants jugés trop éloquents. Agé de 43 ans, Wang s’était spécialisé dans la défense des faibles et des opprimés contre le gouvernement chinois. Il avait fourni une assistance à des membres du Falun Gong, un mouvement religieux persécuté par Pékin.

Détenu au secret

Mis en examen en 2016, il sera détenu au secret jusqu’à son procès en décembre 2018 qui s’est tenu à huis clos. La veille, des policiers s’étaient rendus au domicile de la femme de Wang pour l’empêcher d’assister au procès. L’ONG Human Right Watch a de son côté demandé au gouvernement chinois de respecter les droits basiques de Wang et de permettre à la famille de se réunir au plus vite à Pékin.

À lire aussi: Chine: l’avocat Wang Quanzhang condamné à quatre ans et demi de prison

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.