Accéder au contenu principal

En Inde, un respirateur «low cost» pour lutter contre le coronavirus

Messages d'alerte contre le coronavirus en Inde. (Image d'illustration)
Messages d'alerte contre le coronavirus en Inde. (Image d'illustration) RFI/Murali Krishnan

En Inde, un respirateur à bas coût donne de l’espoir face à l’épidémie de Covid-19. Ce modèle miniature est déjà entré en production.

Publicité

Avec notre correspondant en Inde, Côme Bastin

Entre 200 000 et un million : c’est le nombre de respirateurs dont l’Inde va avoir besoin pour lutter contre le coronavirus. Or, seulement 40 000 seraient opérationnels. Dans cette course à la montre, une innovation pourrait faire la différence. Un respirateur baptisé « Agva », qui coûte seulement 1 800 euros contre 10 000 pour un modèle standard.

« Repenser tous les composants »

Deepak Agrawal, professeur au All India Institute of Medical Sciences, en est l’un des concepteurs : « Depuis cinq ans, notre objectif est de faire baisser le coût des respirateurs pour qu’une majorité d’Indiens puissent y avoir accès. Il nous a fallu repenser tous les composants. Ce que nous voulions, c’était une machine qui soit très petite et très facile à utiliser. Nous utilisons une application mobile comme interface pour contrôler tous les paramètres du ventilateur ».

Le gouvernement a commandé 10 000 respirateurs Agva, qui ne pèsent que 3,5 kilogrammes. Le plus grand constructeur automobile d’Inde, Maruti Suzuki, commence à en assembler. D’ici mai, Deepak Agrawal espère en fabriquer 20 000 par mois. « Nous avons près de 600 respirateurs en service dans toute l’Inde. Mais depuis l’épidémie, notre carnet de commande s’est rempli, nous devons déjà en livrer 25 000 », indique encore son concepteur.

Détecter le Covid-19 en une heure

Partout en Inde, les scientifiques rivalisent d’inventivité face au coronavirus. À New Delhi, l’Institut de génomique et de biologie intégrative vient de présenter un test qui serait capable de détecter le Covid-19 en une heure pour seulement 6 euros.

À lire aussi: Coronavirus: le bidonville géant de Bombay bouclé après la mort de deux habitants

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.