Accéder au contenu principal

L’Inde et la Chine cherchent une issue à leurs tensions militaires dans l'Himalaya

Le lac Pangong qui sépare l'Inde et la Chine.
Le lac Pangong qui sépare l'Inde et la Chine. Prakash SINGH / AFP

Les deux plus grandes armées d'Asie ont discuté samedi jusqu'au soir. L'Inde et la Chine tentent de résoudre pacifiquement le différend qui les oppose sur le tracé et l'occupation de leur frontière dans le Ladakh.

Publicité

C’est à plus de 4 000 mètres d’altitudes, sur les rives du lac Pangong qui sépare les deux pays, que l’Inde et la Chine ont tenté ce samedi de régler un différend qui les oppose depuis des décennies. Celui-ci porte sur le tracé de la frontière entre la région indienne du Ladakh, dans le Cachemire, et celle du Xinjiang en Chine.

La Chine reproche à l’Inde de construire des infrastructures sur son territoire, alors que l’Inde reproche à la Chine de masser des troupes à la frontière. Le 5 mai, plus de 100 militaires avaient été blessés par bâton lors d’une escarmouche entre les deux plus grandes armées d’Asie dans la zone.

Pas de résultats clairs

Un mois plus tard, le 5 juin, les deux pays ont décidé de trouver une issue diplomatique à leur dispute. Menée par les deux commandants militaires des régions concernées, les pourparlers de samedi ont duré jusqu'au soir, sans aboutir à des résultats clairs.

Le général indien Harinder Singh a jugé l'échange positif et de nature à permettre un retour au statu quo frontalier, à la condition de discussions supplémentaires. De nombreuses rencontres ont cependant eu lieu par le passé entre les deux pays, sans donner lieu à un apaisement durable.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.