Accéder au contenu principal
Hong Kong / Manifestations

Les militants pro-démocratie veulent «étrangler l'économie» de Hong Kong

Une voiture brûle sur la Tolo Highway, à Hong Kong, le 15 novembre 2019.
Une voiture brûle sur la Tolo Highway, à Hong Kong, le 15 novembre 2019. REUTERS/Thomas Peter

Ce dimanche 17 novembre au matin, Hong Kong a de nouveau été le théâtre de heurts entre policiers et manifestants bloquant un tunnel stratégique. La mouvance pro-démocratie appelle à faire durer les opérations de blocage afin d' « étrangler l'économie » de l'ancienne colonie britannique.

Publicité

Ce dimanche 17 novembre vers 10h30 (locale), les forces de l'ordre ont tiré des grenades lacrymogènes pour tenter de disperser les protestataires qui occupent l'université polytechnique (PolyU), située sur la presqu'île de Kowloon tout près du Cross Harbour Tunnel, l'un des trois tunnels routiers desservant l'île de Hong Kong. Les manifestants ont, de leur côté, indique l'AFP, riposté en jetant des cocktails molotov sur les forces de l'ordre.

Alors que, dans les locaux de PolyU, scies et perceuses sont à l’ouvrage, nous raconte notre envoyé spécial à Hong Kong, Stéphane Lagarde. Des protestataires renforcent les barricades sur les points d’accès, tandis que d’autres équipés de jumelles surveillent les alentours depuis les toits et les passerelles de béton. A l’entrée, on fouille les sacs…

Une bataille d'image se joue dans l'université...

[Reportage] des «volontaires» nettoient l'université polytechnique à Hong Kong

Hong Kong, une mégapole de 7,5 millions d'habitants traverse depuis juin 2019 sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations et actions quasi quotidiennes de la mouvance pro-démocratie. Mais cette contestation s'est intensifiée il y aune semaine avec des opérations continues de blocage d'universités et de quartiers périphériques, en application d'une nouvelle stratégie baptisée « Éclore partout » (« Blossom Everywhere »), qui consiste à multiplier les actions afin d'éprouver au maximum les capacités de la police.

À LIRE AUSSI: Hong Kong: des centaines d’étudiants pro-démocratie occupent l'université polytechnique

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.