Accéder au contenu principal
Affaire Clearstream

Trois juges pour une affaire d’Etat

Les juges français : Henri Pons (g), Jean-Marie d'Huy (c) et Renaud Van Ruymbeke (d).
Les juges français : Henri Pons (g), Jean-Marie d'Huy (c) et Renaud Van Ruymbeke (d). AFP

Pons et d’Huy, habitués à travailler en duo, ont croisé sur leur chemin un autre magistrat, Van Ruymbeke. Il aurait eu vent des controverses, mais préoccupé par son affaire à lui, les frégates vendues à Taïwan, aurait tu certaines rencontres. Il sera entendu comme témoin.

Publicité

A la chambre de l’instruction, ils ont hérité du surnom de « Zig et Puce ». Il est vrai que Jean-Marie d’Huy et Henri Pons ont souvent instruit des dossiers en duo. Les deux magistrats affichent d’ailleurs un joli tableau de chasse, ils ont démêlé plusieurs grosses affaires internationales portant sur des infractions financières (Affaires Alcatel, Vivendi, Rhodia…).

Discrets, scrupuleux, attachés au respect des règles de procédure pénale, il aura fallu quatre ans aux deux juges pour boucler leur instruction. Mais, en janvier 2006, lorsque Nicolas Sarkozy s’est constitué partie civile, le pôle financier a bénéficié d’un important déploiement de forces et de moyens, ce qui a permis une identification rapide des auteurs présumés de la machination.

Lors de leurs investigations, Jean-Marie d’Huy et Henri Pons, croisent le chemin d’un autre magistrat : Renaud Van Ruymbeke. Ils découvrent qu’en 2004, le juge Van Ruymbeke a secrètement rencontré Jean-Louis Gergorin, qui lui promet des informations permettant de débloquer son enquête sur les frégates de Taïwan. Ils découvrent aussi que Jean-Louis Gergorin est le mystérieux corbeau qui enverra au magistrat les fichiers Clearstream truqués par Imad Lahoud.

Le 4 mai 2007, le juge Van Ruymbeke comparait devant le CSM pour avoir caché ses entretiens avec Jean-Louis Gergorin et avoir tu la provenance des listings.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.