Accéder au contenu principal
ONU / Climat

Un sommet décevant

Le président chinois Hu Jintao s’exprime lors du sommet de l’ONU sur le climat, au siège des Nations Unis à New York, le 22 septembre 2009.
Le président chinois Hu Jintao s’exprime lors du sommet de l’ONU sur le climat, au siège des Nations Unis à New York, le 22 septembre 2009. Shannon Stapleton / Reuters

« Un échec à Copenhague serait moralement inexcusable ». C’est une déclaration du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en ouverture du sommet des Nations unies consacré à la lutte contre le réchauffement climatique pour préparer le sommet de Copenhague qui doit se tenir au mois de décembre. Les présidents américain, chinois et français, sont montés à la tribune et ont pris la parole. Mais la montagne a accouché d’une souris.

Publicité

(Article publié le 22/09/2009)

Avec notre envoyée spéciale, Véronique Rigolet

Il y a une vraie déception au siège des Nations unies face au peu d’engagements pris par les deux principaux pollueurs de la planète : la Chine et les Etats-Unis.

Ce matin à la tribune, le président chinois Hu Jintao s’est bien engagé à poursuivre ses efforts pour réduire notablement les émissions chinoises de gaz à effet de serre d’ici 2020, mais il n’a fait aucune proposition nouvelle ou chiffrée.

De son côté, le président américain Barack Obama a lui aussi défendu avec force la nécessité d’agir pour le climat appelant même à «une action mondiale, rapide et audacieuse », pour enrayer le changement climatique. Mais lui non plus n’a pas proposé de solution concrète.

Face à ce peu d’engagements, c’est presqu’avec des trémolos dans la voix que le président Sarkozy a lui défendu à la tribune « l’urgence d’agir », un véritable plaidoyer en faveur d’une action mondiale. « Nous sommes sur la voie de l’échec si nous continuons ainsi », s’est alarmé le président français qui a appelé à tenir un nouveau sommet avec les pays qui sont les plus gros pollueurs de la planète. Un sommet à la mi-novembre afin que chacun précise à nouveau leur engagement pour le sommet de Copenhague.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.