Accéder au contenu principal
Ligue des champions

L’Olympique lyonnais maître à Liverpool

Une tête plongeante victorieuse pour Maxime Gonalons.
Une tête plongeante victorieuse pour Maxime Gonalons. Reuters

Lyon s’est imposé 2-1 à Liverpool, un exploit rare en Ligue des champions. Une troisième victoire en trois matches qui rapproche l'OL des 8es de finale. Dans les autres rencontres, les favoris ont souffert à l'image du FC Barcelone battu 2-1 par Rubin Kazan.

Publicité

Bel exploit et belle opération pour l’Olympique lyonnais en Ligue des champions. Les Rhodaniens se sont imposés 2-1 à Liverpool en 3e journée de la phase de poules. L’histoire des confrontations franco-anglaises à Anfield leur laissait pourtant peu d’espoir.

Liverpool meilleur sans Steven Gerrard

Les Reds ont accueilli à onze reprises des clubs hexagonaux s'imposant neuf fois, pour un match nul et une défaite (face à Marseille). Les Gones refusent pourtant de nourrir des complexes. Lisandro Lopez le démontre à la 10e minute en plaçant un puissant coup de tête que Jose Manuel Reina, le portier adverse, repousse d’un arrêt reflexe.

Les sorties de Steven Gerrard puis de Cris font basculer le match.
Les sorties de Steven Gerrard puis de Cris font basculer le match. Reuters

Les Anglais déjouent jusqu’à la sortie de leur star, Steven Gerrard, atteint aux adducteurs (26e). Le capitaine britannique est imité temporairement par le Lyonnais Cris. Le crane de ce dernier a heurté le genou de Dirk Kuyt. Le Brésilien file donc sur la touche (32e). Liverpool profite de cette supériorité numérique pour attaquer. Hugo Lloris et ses défenseurs repoussent d'abord une rafale de tirs adverses (36e) avant que la sanction tombe (40e). Un ballon de Fabio Aurelio, entré à la place de Gerrard, échappe à un Cris encore K.O., voyage dans la surface, et atterrit dans les pieds de Yossi Benayoun qui ajuste Hugo Lloris : 1-0.

Maxime Gonalons ranime la flamme

En deuxième période, Jérémy Toulalan doit composer une charnière centrale inédite avec le jeune Maxime Gonalons, suppléant de Cris. Rien de rassurant a priori. Surtout quand Benayoun et Kuyt placent des coups de tête dangereux aux 56e et 61e minutes.

Mais Gonalons, loin d’être impressionné, justifie son statut d’espoir du club. A la 72e minute, le milieu de terrain bat « Pepe » Reina d’une tête plongeante après que le gardien espagnol ait repoussé des tentatives de Toulalan et Jean II Makoun. Cinq minutes plus tôt, le n°41 avait frôlé l’égalisation en prolongeant un coup franc de Miralem Pjanic.

Par la suite, les quintuples vainqueurs en Ligue des champions poussent mais ce sont les Lyonnais qui prennent l’avantage dans les arrêts de jeu grâce au remplaçant César Delgado. L’Argentin profite d’un centre tendu de Sidney Govou pour marquer dans un stade d’Anfield abasourdi. Troisième victoire en trois matches pour l’OL, désormais très proche des 8es de finale.

Soirée folle en Ligue des champions avec cinq victoires à l’extérieur. Dans le groupe E, Lyon a créé la sensation à Liverpool (2-1) et la Fiorentina s’est montrée supérieure à Debrecen (4-3). Dans le groupe F, les surprises ont été de taille. Le FC Barcelone, tenant du titre, a perdu 2-1 à domicile face aux Russes du Rubin Kazan tandis que l’Inter Milan a concédé le nul 2-2 face au Dynamo Kiev. Dans la poule G, les Rangers de Glasgow ont sombré 4-1 sur leur pelouse face aux Roumains d’Unirea Urziceni avec trois buts contre son camp inscrits. Le FC Séville a donné la leçon à Stuttgart, 3-1. Enfin, dans la poule E, tout s’est joué dans le temps additionnel. Alkmaar a arraché le nul 1-1 contre Arsenal et l’Olympiakos, la victoire 2-1 face su Standard de Liège.


RESULTATS

Groupe E

Debrecen (HON) - FIORENTINA (ITA) 3-4
Debrecen : Peter Czvitkovics (2e), Gergely Rudolf (28e), Adamo Coulibaly (88e)
Fiorentina : Adrian Mutu (6e, 20e), Alberto Gilardino (10e), Mario Santana (37e)

Liverpool (ANG) - LYON (FRA) 1-2
Liverpool : Yossi Benayoun (40e)
Lyon : Maxime Gonalons (72e), César Delgado (90e+1)

Clubs                                  Pts Bp Bc Diff
1. Lyon  9  7  1  + 6
2. Fiorentina  6  6  4  + 2
3. Liverpool  3  2  4  -  2
4. Debrecen  0  3  9  -  6

Groupe F

FC Barcelone (ESP) - RUBIN KAZAN (RUS) 1-2
Barcelone : Zlatan Ibrahimovic (48e)
Rubin : Aleksandr Ryazantsev (2e), Gokdeniz Karadeniz (73e)

Inter Milan (ITA) - Dynamo Kiev (UKR) 2-2
Inter : Dejan Stankovic (36e), Walter Samuel (47e)
Dynamo : Taras Mikhalik (5e), Lucio (40e c.s.c.)

ClubsPtsBpBcDiff
1. FC Barcelone4 3 2+ 1
2. Dynamo Kiev4 5 5   0
3. Rubin Kazan4 4 5-  1
4. Inter Milan3 3 3   0

Groupe G

Glasgow Rangers (ECO) - UNIREA URZICENI (ROU) 1-4
Glasgow : Ricardo Vilana (2e c.s.c.)
Unirea : Ioan Bilasco (32e), Kyle Lafferty (49e c.s.c.), Lee McCulloch (58e c.s.c.), Pablo Brandan (65e)

VFB Stuttgart (ALL) - FC SEVILLE (ESP) 1-3
Stuttgart : Falcao Da Silva (74e)
Séville : Sébastien Squillaci (23e, 71e), Jesus Navas (55e)

Clubs                                  Pts Bp Bc Diff
1. FC Séville  9  9  2  + 7
2. Unirea Urziceni   4  5  4  + 1
3. VfB Stuttgart  2  3  5 -   2
4. Glasgow Rangers  1  3  9  -  6

Groupe H

AZ Alkmaar (P-B) - Arsenal (ANG) 1-1
Alkmaar : Mendes Da Silva (90e+2)
Arsenal : Cesc Fabregas (36e)

OLYMPIAKOS (GRE) - Standard de Liège (BEL) 2-1
Olympiakos : Kostantinos Mitroglou (43e), Ieroklis Stoltidis (90e+2)
Standard : Igor De Camargo (37e)

Clubs                                  Pts Bp Bc Diff
1. Arsenal  7  6  3  + 3
2. Olympiakos  6  3  3     0
3. AZ Alkmaar   2  2  3  -  1
4. Standard Liège  1  4  6  -  2

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.