Accéder au contenu principal
Corée du Sud/ Espace

Séoul a encore reporté le lancement de sa 1ère fusée

Le lancement de la fusée KSLV-1, prévu pour mercredi 19 août dans l'après-midi, depuis le centre spatial de Goheung, situé à environ 500 km au sud de Séoul.
Le lancement de la fusée KSLV-1, prévu pour mercredi 19 août dans l'après-midi, depuis le centre spatial de Goheung, situé à environ 500 km au sud de Séoul. AFP

La mission de contrôle a suspendu le lancement à 16H52 locales (07H52 GMT), soit huit minutes avant l'horaire prévu en raison d'une défaillance technique, et commencé à décharger le fuel de la fusée. C'est la septième fois depuis 2002 que le projet, mené en coopération avec la Russie, est retardé.

Publicité

Première publication le 19/08/2009

La fusée, construite avec le concours de spécialistes russes, devait placer en orbite un satellite de recherche de 100 kg de fabrication sud-coréenne. C’est depuis le cosmodrome de Goheung, à près de 500 kilomètres au sud de Séoul que cette fusée haute de33 mètres et baptisée KSLV-1 devait être lancée ce mercredi, en fin d’après-midi. Un lancement (pour lequel Séoul a dépensé 502 milliards de wons -soit 419 millions de dollars- depuis 2002), qui a été reporté de nombreuses fois depuis 2008 à la suite de problèmes techniques … et qui l’est une fois de plus.

« Il y a eu un problème dans la séquence de lancement automatique qui a provoqué son annulation », a déclaré le directeur de l'Institut de recherche aérospatiale coréen Lee Joo-Jin, sans donner de précisions. Lee Sang-Mock, un responsable du ministère de la Science, a indiqué qu'une nouvelle date de lancement serait fixée après consultations avec les experts russes qui ont construit le premier étage de la fusée.

Dans l'espace, une dizaine de satellites sud-coréens ...

En cas de succès, le tir devait permettre à la Corée du Sud d'intégrer un groupe réduit de neuf pays qui ont été capables de placer un satellite en orbite –moyennant toutefois qu’autour de la Terre, circule actuellement une dizaine de satellites sud-coréens (lancés par des fusées étrangères).

Séoul a annoncé en 2007 un programme visant à lancer un module orbital vers la lune d'ici à 2020.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.