Accéder au contenu principal
Russie / Ingouchie

Un opposant ingouche assassiné dans le Caucase russe

RFI

Un chef de l'opposition russe en Ingouchie a été assassiné ce dimanche dans le Caucase du Nord. Makcharip Aouchev a été attaqué par des inconnus à bord de sa voiture. Cet opposant critiquait la corruption sous le régime de l'ancien président ingouche, Mourat Ziazikov, démis de ses fonctions l'an passé par le président russe Dmitri Medvedev.

Publicité

 

Avec notre correspondant à Moscou, Alexandre Billette

« Le militantisme est devenu une forme de suicide dans le Caucase russe » : c'est le commentaire de la directrice de Human Rights Watch, après l'assassinat de Makcharip Aouchev, qui avait dénoncé la corruption en Ingouchie, république voisine de la Tchétchénie.

Encore un assassinat politique, trois mois après la mort de Natalia Estemirova et de Zarema Sadoulaeva, deux militantes des droits de l'homme. Sans compter les enlèvements, les tentatives d'assassinat presque quotidiens dans le Caucase, malgré l'ambition du président russe Dmitri Medvedev d'en faire une région stabilisée.

Makcharip Aouchev s'était opposé à l'ancien président ingouche, Mourat Ziazikov, qui avait été par la suite limogé par le président russe pour être remplacé par un homme jugé plus intègre. Problème : le nouveau président, Iounos-Bek Evkourov, a lui-même été victime d'une tentative d'assassinat en juin dernier.

Aujourd'hui, plus personne ne semble être en mesure de contrôler la région, ni les autorités russes, ni les autorités locales. Depuis le début de l'année, près de cent officiels, militaires ou fonctionnaires, ont été tués dans la région du Caucase.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.