Accéder au contenu principal
Proche-Orient / Rapport Goldstone

Israël rejette la création d'une commission d'enquête indépendante

Israël ne mettra pas en place de commission d'enquête indépendante sur la guerre à Gaza, comme le recommande le juge Richard Goldstone dans son accablant rapport d'enquête sur l'opération « Plomb Durci ». Après des semaines de tergiversations, le gouvernement israélien a finalement donné sa réponse.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Jerusalem, Catherine Monnet

Il n'y aura pas de commission d'enquête indépendante sur l'opération « Plomb Durci » et sur les allégations de crimes de guerre commis par l'armée israélienne. L'option, un temps envisagée par certains membres du gouvernement de façon à mettre un terme aux critiques internationales et éviter une saisine du conseil de sécurité des Nations unies, a finalement été officiellement rejetée.

La bataille du non a été implacablement menée ces dernières semaines par le ministre israélien de la Défense. Pour Ehud Barak, accepter la création d'une telle commission d'enquête revenait de facto à décrédibiliser les enquêtes internes menées par l'armée et risquait de créer un dangereux précédent qui empêcherait l'armée d'agir à sa guise sur le terrain.

Plus ambigüe sur la question, le Premier ministre israélien s'est finalement prononcé officiellement et s'engage désormais : aucun soldat ne sera de nouveau interrogé sur les cas qui ont déjà fait l'objet d'enquête. Benyamin Netanyahu s'est contenté de demander à son ministre de la Justice de former une équipe qui aura pour mission de vérifier que l'armée israélienne a mené normalement l'ensemble de ses enquêtes. Des enquêtes qui ont déjà blanchi « Tsahal » de toute exaction.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.