Accéder au contenu principal
Revue de presse Asie

A la une : la polémique sur les réfugiés demandeurs d’asile en Australie

Publicité

The Australian résume parfaitement la situation : « Le dossier des 78 demandeurs d’asile qui sont retenus depuis 9 jours sur un navire commercial australien est toujours dans l’impasse ». Ils ont été interceptés dans les eaux territoriales indonésiennes. Les deux gouvernements australiens et indonésiens comptaient bien les envoyer dans un camp de rétention sur l’île indonésienne de Riau. C’était sans compter sur la résistance des habitants qui ne veulent pas que leur ile devienne "une décharge", selon leur propre expression. Et cet accord passé entre le premier ministre australien, Kevin Rudd avec le président indonésien fait des remous jusque dans le propre camp travailliste. D’où le titre de l’Australian : « La députée travailliste Julia Irwin accuse les deux parties de jouer avec ces réfugiés à des fins politiques ». « Il est loin le temps où Malcolm Fraser avait négocié un accord pour accueillir les boat-people vietnamien » a expliqué Julia Irwin devant le parlement et citée par The Australian.

L’errance de ces 78 candidats à l’exil, probablement sri lankais commence à émouvoir la presse d’Asie. Ainsi le South China Morning Post insiste sur le fait que le gouverneur de l’ile de Riau refuse de les accueillir et qu’à bord les réfugiés refusent de se soumettre à des tests médicaux et de présenter leur identité.

Un général chinois à Washington également à la une de la presse en Asie ce mercredi matin

Le numéro 2 de la hiérarchie militaire chinoise, le Général Xu Caihou a rencontré le secrétaire américain à la défense, Robert Gates qui a souhaité que les relations sino-américaines se stabilisent. « Il faut briser le cycle du « ça va ça vient » a expliqué Robert Gates. Ce n’est pas ce que retient le China Dailyde cette visite et préfère donner la parole à son chef militaire. Le général Xu Caihou cherche à rassurer : « le développement militaire de la Chine est destiné à protéger le développement économique et assurer l’intégrité territoriale du pays » a expliqué à Washington le vice-président de la Commission Militaire. Des déclarations de bonne augure à moins de deux semaines du début de la tournée en Asie de Barack Obama.

Alors que Barack Obama a bientôt fini le réexamen de la stratégie américaine en Afghanistan, John Kerry se lance dans la défense d’Hamid Karzaï

C'était bien sûr avant la double attaque de ce matin à Kaboul...

Le sénateur démocrate qui semble être devenu le porte-parole de Barack Obama dans le dossier afghan,  affirme que le président afghan est un démocrate. Des déclarations reprises ce matin par le site Quqnoos. Mais John Kerry met tout de même Hamid Karzaï au défi de changer son image de président assez peu investi dans la lutte contre la corruption. Face aux graves accusations concernant le frère d’Hamid Karzaï qui serait largement impliqué dans le trafic de drogue, John Kerry répond qu’il a interrogé les services de renseignements américains sur place et que personne n’a été en mesure de lui en apporter la preuve…

La tension commence à sérieusement monter entre la Thaïlande et le Cambodge à propos de l’ancien premier ministre thaïlandais

Thaksin Shinawatra soupçonné d’affairisme a été renversé et il vit désormais en exil. Mais s’il le souhaite, il peut aller s’installer au Cambodge. Le premier ministre Hun Sen multiplie depuis quelques semaines les marques d’attention à son égard. Au dernier sommet de l’ASEAN le premier ministre cambodgien a même promis un travail à l’ancien premier ministre thaïlandais s’il venait s’installer au Cambodge. Thaksin a promis de se rendre à Phnom Penh pour remercier Hun Sen.  Et ce n’est pas du gout des opposants à Thaksin qui le soupçonne de vouloir s’y installer et reprendre ses affaires. Le Bangkok Postpublie ce mercredi la photo de quelques uns de ces opposants qui ont manifesté ce mardi devant l’ambassade du Cambodge.

Au Pakistan, 3 millions d’enfants travaillent selon une enquête de l’UNICEF

Ce chiffre inquiétant inspire l’éditorial de Dawn.

Les lois et les structures légales sont difficiles à instaurer quand les conditions économiques et sociales ainsi que les conditions politiques ne sont pas réunies pour imposer un statut de l’enfant écrit le journal. Avec la pauvreté qui augmente, de nombreuses familles sont obligées d’utiliser les services de leurs enfants. «Le nombre de jeunes filles qui travaillent comme domestiques est particulièrement inquiétant selon l’enquête de l’UNICEF écrit Dawn. Mais ce qui est  plus inquiétant encore, c’est que chacun l’accepte» estime l’éditorialiste.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.