Accéder au contenu principal
Athlétisme – Mondiaux 2009 (2e journée)

Usain Bolt supersonique

Le plus grand sprinteur de tous les temps devant Tyson Gay (g) et Daniel Bailey (d), respectivement deuxième et quatrième.
Le plus grand sprinteur de tous les temps devant Tyson Gay (g) et Daniel Bailey (d), respectivement deuxième et quatrième. Reuters

La finale du 100 m messieurs et les 9''58 d'Usain Bolt ont été les points d'orgue de la 2e journée à Berlin. Chez les Français, Teddy Tamgho s'est qualifié dans la douleur pour la finale du triple saut et Mahiedine Mekhissi a dû abandonner sur 3000 m steeple.

Publicité

 (Première publication le 16/08/2009)

La performance du jour :
Elle est évidemment signée Usain Bolt vainqueur du 100 m en 9’’58, nouveau record du monde, 11 centièmes de mieux que son précédent record des J.O. de Pékin. Dans le stade qui avait révélé Jesse Owens, Bolt a réécrit l’histoire du sprint et fait tomber la barrière des 9’’60 que l’on pensait infranchissable.

 La phrase :
« Je craignais que ça claque malgré les antidouleurs. Quand on est vice-champion olympique, on tente le coup » de Zouir Foughali, l’entraîneur du Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad, qui a abandonné à un tour de la fin de sa série sur 3000 m steeple en raison d’une pubalgie tenace. Bouabdallah Thari s'est en revanche aisément qualifié en finissant 2e de sa série en 8'18''23

 La contre-performance :

Plus une déception qu'une réelle contre-performance, la Sénégalaise Amy Mbacke Thiam (33 ans), championne du monde du 400 m en 2001 à Edmonton, a été éliminée en demi-finale en 51’’70.

 Les champion(ne)s du monde :

- Usain Bolt (JAM) : 100 m messieurs

- Olga Kaniskina (RUS) : 20km marche dames

- Jessica Ennis (GBR) : Heptathlon

- Valerie Vili (NZL) : Lancer du poids dames

Jessica Ennis est devenue la première anglaise à remporter un titre de championne du monde de l’heptathlon avec 6731 pts. En tête samedi dès la première épreuve, elle a pris sa revanche sur le sort : une fracture de fatigue l’avait en effet privée des J.O. de Pékin 2008.

 L’athlète du jour :

La Néo-Zélandais Valerie Vili était déjà championne du monde et championne olympique en titre au lancer du poids. Elle a confirmé sa suprématie à Berlin. Alors que l’Allemande Nadine Kleinert, poussée par son public, avait pris la tête du concours avec un jet à 20,06 m, Vili a aussitôt répliqué par un lancer à 20,25 m. Kleinert s’est approchée à 20,20 m mais la Néo-Zélandaise a enfoncé le clou au 5e essai avec 20,44 m. Veni, vili, vici auraient dit les Romains.

 L’athlète français(e) :
Au triple saut, Teddy Tamgho (17,11 m) a dû surmonter des douleurs aux mollets pour se hisser jusqu’en finale, laquelle sera disputée mardi. Ce sera sa première finale dans une grande compétition internationale. Antoinette Djimou a amélioré son record personnel pour la sixième fois consécutive et a terminé 7e de l’heptathlon avec 6323 pts.

 Le fait du jour :

La Kényane Janeth Jepkosgei, tenante du titre sur 800 m dames, avait été éliminée dès les séries après une chute survenue à 150 m de l’arrivée. Après visionnage, le jury a estimé qu’il s’agissait d’un incident de course provoqué par la Sud-Africaine Caster Semenya et ils ont autorisé la Kenyane à disputer le 2e tour. Il y aura donc vingt-cinq coureuses au lieu de vingt-quatre en demi-finales.

 L’anecdote du jour :

Toujours stressé dans les grandes compétitions, Asafa Powell a trouvé son exact contraire en Usain Bolt. Bon camarade, Bolt a réussi à détendre son compatriote avant le départ de la finale du 100 m. Et Powell s’est même livré à une pitrerie en se collant brièvement son numéro de ligne de départ (N.6) sur le front.

La photo du jour :

La beauté du geste chez l'Anglaise Jessica Ennis, championne du monde de l'heptathlon.
La beauté du geste chez l'Anglaise Jessica Ennis, championne du monde de l'heptathlon. Reuters

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.