Accéder au contenu principal
Basket-ball (Euro 2009 - 2e Tour)

Les Bleus mangent du Grec

Ali Traoré (d.) et les Bleus vainqueurs de la Grèce.
Ali Traoré (d.) et les Bleus vainqueurs de la Grèce. Reuters

L’équipe de France termine en tête de son groupe dans le 2e Tour du Championnat d’Europe des nations en Pologne. Les Bleus ont battu la Grèce 71-69. Un succès de prestige. Les Tricolores restaient sur treize défaites consécutives face aux Grecs.

Publicité

C’est ce qu’on appelle vaincre le signe indien… face à la Grèce. L’équipe de France de basket-ball a battu sur le fil (71-69) la formation hellène, lors de son dernier match du 2e Tour de l’Euro 2009.

Les Bleus n’avaient plus connu le moindre succès face aux Grecs depuis 1983, s’inclinant treize fois de suite. La bande à Parker n’est pas passée loin d’une quatorzième défaite mais les remplaçants français ont produit un match de grande qualité. Résumé.

Bons baisers d’Abidjan

Les Bleus exercent d’entrée une défense individuelle agressive mais Vasileios Spanoulis, Antonis Fotsis et Stratos Perperoglou creusent l’écart par des tirs à trois points. Tony Parker leur répond par un shoot longue distance agrémenté d’un lancer-franc. Le meneur de jeu sonne la charge. Les siens recollent au score grâce à des paniers de Nicolas Batum, d’Ali Traoré et d’Alain Koffi. Des titulaires habituels, seul Parker est sur le parquet en fin de 1er quart-temps (18-21).

L'entraîneur Vincent Collet maintient sa confiance aux remplaçants. Les Franco-Ivoiriens Ali Traoré et Alain Koffi lui donnent raison se démenant comme des diables sous le panier. Les deux natifs d’Abidjan permettent à la France de reprendre le dessus. Ronny Turiaf, sorti prématurément pour deux fautes, savoure sur le banc. Alain Koffi arrache un gros rebond offensif et obtient deux lancers-francs. L’intérieur du Mans boucle la 1ère mi-temps avec 14 points et 4 rebonds. Son abatage permet aux Bleus de mener 41-34 à la pause.

De Colo répond à Spanoulis

Le 3e quart se joue sur des bases défensives. Ce tempo favorise la Grèce, auteure d’un  8-0, qui revient à trois unités. Les entrées de Yanick Bokolo et d’Ali Traoré relancent temporairement la machine tricolore jusquà ce qu'un tir de douze mètres de Spanoulis permette aux Hellènes de maintenir la pression sur les Bleus (56-53).

Le rythme s’intensifie et l’écart se réduit durant la dernière manche. Un trois points puis un smash de Bokolo donnent de l’air aux Français. Mais un nouvel exploit de Spanoulis derrière la ligne des 6m25 permet à la Phalange de recoller et même de passer devant grâce sur un lay-up de Fotsis (63-64). Ronny Turiaf rétorque par deux lancers-francs tandis que Nando De Colo enchaîne avec une pénétration astucieuse et deux autres lancers-francs.

C’est le moment que choisit Spanoulis pour égaliser d’une banderille à huit secondes de la fin. Le scénario de 2005 va-t-il se répéter ? L’équipe de France avait cédé dans les mêmes conditions face au même adversaire en demi-finale d’Euro. La réponse est non et elle est signée Nando De Colo, auteur du panier décisif au buzzer. Fut un temps où les mains françaises auraient tremblé dans le « money time ». Pas cette fois. Un signe supplémentaire que les temps ont changé ?



GROUPE E (à Bydgoszcz)

EquipesPts G PPourContre 
1. France  10 5 0  380  334
2. Russie  8 3 2  338  338
3. Grèce  8 3 2  380  337
4. Croatie  7 1 4  357  364
5. Macédoine  6 1 3  337  396
6. Allemagne  6 1 3  360  383

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.