Accéder au contenu principal
Europe/ Nucléaire

La conception initiale du réacteur nucléaire EPR à reconsidérer ?

Teollisuuden Voima Oy

Les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise ont émis des réserves sur les systèmes de sûreté des réacteurs pressurisés européens (European Pressurized Reactor, EPR). Le cerveau de ces réacteurs, le logiciel qui à la fois commande et contrôle est défaillant, n'assurant donc pas le niveau de sécurité requis. Les autorités demandent donc à Areva de renforcer le logiciel de pilotage des futurs réacteurs.

Publicité

Le logiciel de contrôle-commande, véritable cerveau du réacteur nucléaire EPR, est remis en cause par les trois autorités de sûreté nucléaire. Celui-ci permet en effet à la fois de piloter au jour le jour la centrale et de l'arrêter en urgence en cas d'incidents. C'est cette simultanéïté qui a été critiquée dès avril  dernier par l'Inspection britannique des installations nucléaires. Les deux systèmes doivent  être en effet indépendants pour que l'un fasse fonctionner le réacteur et que l'autre assure la sécurité. Dans l'état actuel, EPR ne répond pas a ce niveau de sécurité requis. En conséquence, Aréva, le fabriquant français d'EPR, et l'exploitant EDF doivent améliorer la conception initiale du réacteur nucléaire.

L'Autorité francaise de sécurité nucléaire ASN  demande donc de préparer un plan B très activement pour que la mise en service du réacteur finlandais notamment soit la plus rapide possible. Attendue dès la mi- 20121, ce chantier déjà très en retard pourrait bien durer encore 6 mois de plus.

Cette critique ayant été relevé dès avril dernier par la sécurité nucléaire britannique,  pour le collectif écologique Sortir du nucléaire, l'ASN est également responsable.

Soit l'Autorité de sûreté nucléaire française n'avait pas vu la faille et cela pose un gros problème de compétence, soit elle l'avait vue et l'a cachée pour ne pas compromettre la carrière commerciale de ce réacteur. Dans les deux cas, l'ASN est défaillante.

Stéphane Lhomme (du collectif écologique Sortir du nucléaire)

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.