Accéder au contenu principal
Biodiversité

Les poissons d'eau douce payent une lourde facture

Un gardon.
Un gardon. Cornelius Herget

L'Union mondiale pour la nature (Uicn) a publié le 2 novembre 2009, la liste actualisée des espèces en danger, menacées d'extinction ou vulnérables. Sur la dernière liste rouge figure près de la moitié des espèces de poissons d'eau douce, menacées d'extinction, un reflet de la dégradation des ressources en eau.  

Publicité

L'Union mondiale pour la nature, qui dispose du plus vaste réseau se consacrant à la protection de la nature au monde rassemble plus de 1 000 organisations dans 160 pays, chargées de recenser les espèces menacées. Le dernire bilan publié le 2 novembre 2009. Jean-Christophe Vié, directeur adjoint du Programme espèces de l'Uicn, constate que les espèces vivant en eau douce ont, pendant longtemps, été négligées et que cette année, parmi quelque 3 120 espèces de poissons d'eau douce répertoriées, 1 147 ont dû être ajoutées à la Liste Rouge des espèces « menacées d'extinction ». Les poissons d'eau douce sont en danger, mais ils ne sont pas les seuls.

L'organisation basée en Suisse s'inquiète particulièrement de la situation des poissons en Nouvelle Zélande où environ 85 à 90% des zones humides ont été perdues ou dégradées en raison des « plans d'assèchement, ainsi que du développement de l'irrigation et des terres cultivables.». Le poisson garde-boue, visible uniquement en Nouvelle Zélande, est ainsi passé de la catégorie «quasi menacé» à «vulnérable». Tandis que l'ombre d'Australie, un autre poisson d'eau douce, est en revanche désormais considéré comme «presque menacé», et non plus «vulnérable», grâce aux efforts réalisés en matière de conservation comme la construction d'échelles à poissons placées sur les barrages leur permettant de remonter les cours d'eau.

Plus largement concernant les autres espèces, sur 47 677 espèces d'animaux en danger selon l'Uicn, 17 291 sont menacées d'extinction, les amphibiens étant en première ligne puisque sur les 6 285 espèces que compte la planète, 1895 sont en voie de disparition. Mais les mammifères ne jouissent pas pour autant d'yune situation plus enviable : sur 5 490 espèces répertoriées dans le monde, 79 sont « éteintes » ou « éteintes à l'état sauvage », 188 sont « en danger critique d'extinction », 449 sont « en danger » et 505 classées « vulnérables ».

Il est encore possible d’agir… En Afrique du Sud, par exemple, une réglementation plus sévère a permis il y a quelques années de sauver de l’extinction le Rhinocéros blanc.

Sébastien Moncorps, directeur de la branche française de l’UICN et Christophe Aubel, directeur de la ligue ROC

Pour en savoir plus :

* Lire : Les poissons font-ils l'amour?, de Jacques Bruslé et Jean-Pierre Quignard, éditions Belin 2009
* Consulter les sites
- du Cemagref   
- Agora de l'aquariophile 
- Etude de l'Institut national de recherche agronomique (Inra) sur l’Ecologie et la gestion des habitats aquatiques.
- Institut français de l’Environnement (Ifen)
- Projet de loi sur l’eau et les milieux aquatiques 
- Indicateur poisson mis en place en appui à la directive européenne sur l’eau  
- Site du Ministère de l’Ecologie  

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.