Accéder au contenu principal
Géologie

L'altitude du Mont Blanc varie selon les années

Vue du Mont blanc
Vue du Mont blanc Wikimedia.org / Sanchezn

De nouvelles mesures du Mont-Blanc, situé en Haute-Savoie (France, est) ont été établies au centimètre près à l'aide de GPS, en septembre dernier. Ce glacier, estimé le plus haut sommet d’Europe occidentale (*1), a perdu 45 centimètres par rapport aux mesures réalisées aux deux années précédentes. Sa  nouvelle altitude officielle s'élève à 4 810, 45 mètres -sans qu'on puisse faire de lien entre cette évolution et le réchauffement climatique, précisent les experts. Des mesures validées par l'Institut géographique national. 

Publicité

En 2001, le Mont Blanc a été mesuré à 4 810, 40 m. En 2007, il battait les records d'altitude par rapport aux années 2003 et 2005 avec 4 810,90 mètres. Comparativement à 2007, il s'est tassé de 45 centimètres. Toutefois, estime Bernard Dupont, géomètre expert, il ne s'agit là que de « peu d'évolution ».

Les géomètres ont mesuré la calotte glaciaire et découvert que le volume de neige au-dessus de 4 800 mètres avait diminué par rapport à 2007, passant de 24 062 mètres cube à 21 626 m3 en 2009, en raison de faibles chutes de neige au sommet. Pour autant, si ces mesures sont « révélatrices d'une météorologie, elles peuvent difficilement être liées à un réchauffement avéré » de la planète, a souligné Emmanuel Le Meur, glaciologue au Centre national de recherche scientifique (CNRS) de Grenoble.

Les scientifiques expliquent qu'ils disposent d'autres indicateurs qui, d'un point de vue climatique, sont « plus pertinents que la topographie de la calotte » comme, par exemple, « la température de la glace », et qui apportent « des preuves tangibles d'un réchauffement avéré », a-t-il ajouté. Ainsi, des mesures réalisées à environ 3 000 mètres d'altitude -où se produit une fusion estivale- permettent d'observer l'impact climatique, qui s'évalue en outre sur une trentaine d'années.

Par ailleurs, les géomètres ont observé un déplacement horizontal record de la crête du Mont-Blanc. Le sommet du glacier, situé dans la chaîne des Alpes, se situe plus exactement dans le Massif du Mont-Blanc, entre la Haute-Savoie française et la Vallée d'Aoste italienne. D'après les dernières données, le pic se serait déplacé de 26 mètres en direction de l’Italie. Mais, assurent les géomètres, cela ne modifie rien au fait qu'il est toujours situé sur la Commune de Saint-Gervais, en Haute-Savoie! (*2).

(*1) En Europe occidentale, le Mont Elbrouz, situé sur la chaîne caucasienne, le dépasse de quelques centaines de mètres.
(*2) Si le sommet apparaît sur les cartes françaises et sur la cartographie suisse comme faisant partie intégrante du territoire français, les cartes italiennes le représentent à la frontière franco-italienne.

Pour en savoir plus :

Consulter les sites

du CNRS Grenoble - glaciologie

de Futura-sciences : Au coeur de la glace, le secret du climat

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.