Accéder au contenu principal
ISRAEL / ETATS-UNIS

Obama reçoit discrètement Netanyahu

Première entrevue pour Benyamin Netanyahu et Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 18 mai 2009.
Première entrevue pour Benyamin Netanyahu et Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 18 mai 2009. Reuters

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu s'est entretenu lundi soir pendant une heure et quarante minutes avec le président américain Barack Obama à la Maison Blanche, dans la plus grande discrétion. A l'issue de la rencontre, Washington s'est contenté d'un communiqué de trois phrases, ce qui en dit long sur l'état des relations entre les deux pays alliés.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Donaig Le Du

Un Premier ministre convié à la Maison Blanche bien après la tombée de la nuit, aucune couverture médiatique, pas même une poignée de mains devant les caméras… Tout cela en dit long, sans doute, sur l’état des relations entre Barack Obama et Benyamin Netanyahu.

Lors de leur rencontre précédente dans le bureau ovale, au mois de mai, les deux hommes avaient eu bien du mal à faire bonne figure devant la presse. Lundi, c'était donc pas de journaliste du tout, ce qui n’arrive pour ainsi dire jamais lorsque le président des Etats-Unis reçoit un dignitaire étranger.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement israélien avait lancé un appel aux Palestiniens en leur demandant de commencer à négocier maintenant, et de ne plus demander l’arrêt de la colonisation juive en préalable à toute discussion. Le porte-parole de la Maison Blanche a, pour sa part, réaffirmé que les Américains réclamaient un gel complet de la colonisation. Une manière, sans doute, de tenter une fois de plus de dissiper le malaise créé chez les Palestiniens par les propos d’Hillary Clinton, qui avait salué fin octobre une proposition israélienne de limiter la colonisation.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.