Accéder au contenu principal
Japon/Etats-Unis

Tokyo demande à Washington de lui livrer un GI

Des Japonais manifestant contre la base militaire américaine de Ginowan, à Okinawa, le 8 novembre 2009.
Des Japonais manifestant contre la base militaire américaine de Ginowan, à Okinawa, le 8 novembre 2009. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

A la veille d'une visite du président américain à Tokyo, le Premier ministre japonais demande a l'armée américaine de livrer à la police japonaise un soldat responsable d'un accident mortel à Okinawa.

Publicité

 Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

L’accident de la route aeu lieu la veille d’une manifestation de 20 000 habitants d'Okinawa contre les bases américaines. Le conducteur, un soldat américain, a heurté avec sa voiture un homme âgé de 66 ans et a pris la fuite, le laissant agoniser au bord de la route.

Le Premier ministre japonais Yukio Hatoyama demande à l’armée américaine que le soldat soit remis à la police d'Okinawa avant même d’être inculpé. En vertu du statut des bases américaines au Japon, les soldats américains soupçonnés de crimes ne sont remis à la police locale qu’après avoir été formellement inculpés. Il est rare qu’un Premier ministre japonais intervienne sans attendre les conclusions de l’enquête de la police.

Mais les crimes commis à Okinawa par des soldats américains sont plus élevés que partout ailleurs où les Etats-Unis maintiennent des bases, même sur le territoire américain.

En intervenant dans cet accident de la route, le Premier ministre japonais veut signifier à la population d'Okinawa qu’il ne manquera pas de dire à Barack Obama que « la présence militaire américaine au Japon est de plus en plus mal supportée.»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.