Accéder au contenu principal
Guinée

Blaise Compaoré a en mains les propositions de la junte

Blaise Compaoré médiateur de la crise guinéenne
Blaise Compaoré médiateur de la crise guinéenne (Photo : Norbert Navarro/RFI)

Les délégués de la junte au pouvoir à Conakry ont remis le 11 novembre au président Blaise Compaoré, médiateur dans la crise guinéenne, leurs propositions pour la «formation d'un gouvernement d'ouverture » et le maintien du capitaine Camara à la présidence. 

Publicité

Un gouvernement d’ouverture avec le CNDD comme instance dirigeante et le capitaine Moussa Dadis Camara toujours président, voilà les propositions de la junte pour une «transition apaisée» selon ses propres termes. Concernant la candidature de son chef, elle ne cache pas ses intentions : «  En matière d’élection, ou autre, nous laissons le choix au médiateur. Dadis Camara au pouvoir ? La Guinée est un pays indépendant et souverain» a déclaré le colonel Moussa Keïta, chef de la délégation.

Autre proposition de la junte : l’élaboration d’une nouvelle constitution qui fixerait des conditions d’éligibilité, des conditions qui pourraient écarter certains leaders politiques, jugés trop âgés ou accusés de crimes économiques.

Pour le moment, c’est au médiateur, Blaise Compaoré, de faire la synthèse de ces propositions ainsi que de celles des Forces vives. « Je suis satisfait, j’ai reçu un document complet et je pense qu’à partir de ce document et du dossier que j’avais reçu des Forces vives, je vais pouvoir dégager d’ici une semaine un projet cadre de dialogue sur les grands thèmes qui nous préoccupent aujourd’hui dans le cadre d’une préparation d’une sortie de crise  à la fois sur les questions politiques, économiques et sécuritaires qui concerne la Guinée.»

Rendez-vous est donc pris pour la semaine prochaine, pour le début de véritables négociations.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.