Accéder au contenu principal
France / Israël

Discrète visite de Benjamin Netanyahu

نیکلا سارکوزی، رئیس جمهوری فرانسه و بنیامین نتانیاهو، نخست وزیر اسرائیل
نیکلا سارکوزی، رئیس جمهوری فرانسه و بنیامین نتانیاهو، نخست وزیر اسرائیل Reuters

Le Président français Nicolas Sarkozy a reçu le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, mercredi, pendant deux heures, dans ses appartements privés de l'Elysée. Il a été question du processus de paix israélo-palestinien et du dossier du nucléaire iranien notamment mais rien n'a filtré sur le contenu de cette rencontre.

Publicité

Nicolas Sarkozy a raccompagné Benjamin Netanyahu sur le perron de l’Elysée, mais c’est sans un mot que le Premier ministre israélien s’est engouffré dans sa voiture. Même silence qu’à Washington, 48 heures auparavant, lorsque le dirigeant de l’Etat hébreu a quitté la Maison Blanche sans commentaires à l’issue de son face-à-face avec Barack Obama.

La presse israélienne commente l'escale parisienne de B. Netanyahu

Un peu plus tard l’Elysée publie un communiqué conjoint dans lequel Nicolas Sarkozy et Benjamin Netanyahu disent avoir évoqué le dossier nucléaire iranien et aussi «les moyens de relancer le processus de paix » . Sur ce point, Paris a reconnu cette semaine par la voix de son ministre des Affaires Etrangères, Bernard Kouchner, qu’il y avait « un vrai différend politique » entre la France qui demande le gel complet de la colonisation et Israël qui s’y refuse.

Contactée par RFI, une source proche du Premier ministre israélien explique qu’un autre sujet sensible a été évoqué ce mercredi soir à l’Elysée, celui de la relance des négociations entre l’Etat hébreu et la Syrie. Les deux parties envisageraient sérieusement de les reprendre, un an après leur interruption. C’est un dossier dont il sera encore question cette semaine à puisque le président syrien Bachar El Assad est attendu à Paris ce vendredi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.