Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Les nouvelles technologies font irruption dans la préparation du scrutin

Robert Mambe Beugre, président de la Commission électorale indépendante en Côte d'Ivoire
Robert Mambe Beugre, président de la Commission électorale indépendante en Côte d'Ivoire onuci.org

En Côte d’Ivoire, la liste électorale provisoire devrait être affichée lundi dans tout le pays. Mais elle est consultable sur internet ou par téléphone dès ce vendredi. Une opération sans précédent.

Publicité

Dès ce vendredi, les internautes peuvent vérifier s'ils sont bien inscrits sur la liste électorale provisoire. Il leur suffit de se connecter sur le site internet de la Commission électorale indépendante, de cliquer sur l’onglet « liste électorale provisoire » et de saisir leur numéro d’identification ou d’enrôlement. L’électeur saura alors aussitôt s’il est ou non correctement inscrit sur la liste ou si son nom apparaît plutôt sur celle du million de pétitionnaires inconnus des fichiers historiques ivoiriens. Si c'est le cas, il devra régulariser sa situation, faute de quoi il ne sera pas inscrit sur la liste définitive.

Cette vérification peut également s’effectuer par téléphone. L'électeur peut soit envoyer son numéro de formulaire par SMS au 98 099, pour recevoir la réponse par texto dans les 10 secondes, soit appeler un centre d’appel (numéro 22 529 529) pour être mis en relation avec un « téléconseiller ».

L’irruption des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le processus électoral, c’est une première en Côte d’Ivoire. Cette expérience préfigure les potentialités offertes par ce nouvel outil d’état civil, l’un des plus modernes au monde. Il aura, certes, coûté cher aux Ivoiriens mais ils peuvent, à juste titre, en être fiers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.