Accéder au contenu principal
France

Eurostar a quinze ans et des ambitions d'extension

Le cent millionième passager de l'Eurostar depuis l'ouverture du canal sous la manche, à la Gare du Nord, le 28 août 2009.
Le cent millionième passager de l'Eurostar depuis l'ouverture du canal sous la manche, à la Gare du Nord, le 28 août 2009. AFP/Jacques Demarthon

Eurostar fête son 15e anniversaire : 15 années marquées par de nombreuses difficultés. Mais aujourd'hui le groupe mise sur la libéralisation du secteur pour sortir la tête de l'eau. Le 14 novembre 1994, un TGV reliait pour la première fois Paris à Londres, après l'ouverture du tunnel sous la Manche. 

Publicité

Eurostar, c'est un train à grande vitesse qui met Londres à 1h20 de Lille et à 2h15 de Paris. Eurostar, c'est plus de 100 millions de passagers en 15 ans. Et aujourd'hui la compagnie revendique une part de marché de 80% sur le transport passager vers Londres, contre 56% seulement en 2004.

Des chiffres qui montrent l'évolution de la société, dont le chiffre d'affaires a progressé ces dernières années. Mais Eurostar n'affiche toujours pas de bénéfices. Une situation que la SNCF, principal actionnaire du groupe, espère voir changer en 2010 ou en 2011. Mais pour y parvenir l'entreprise va devoir relever de nouveaux défis.

A partir du 13 décembre 2009, la SNCF va perdre son monopole sur les lignes internationales. Bientôt donc, les compagnies belge, allemande ou italienne pourront opérer seules sur les lignes qui passent par la France. Mais Eurostar se veut serein. Il souhaite aussi bénéficier de cette ouverture à la concurrence, en étendant son offre par exemple à Amsterdam.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.