Accéder au contenu principal
Football - Eliminatoires Mondial 2010

Les Bleus doivent garder le cap

Thierry Henry vise une quatrième participation à la Coupe du monde avec les Bleus.
Thierry Henry vise une quatrième participation à la Coupe du monde avec les Bleus. Reuters

Après la victoire 1-0 de l’aller à Dublin au terme d’un match bien maîtrisé, la France a toutes les cartes en mains pour aller au Mondial. La prudence reste quand même de mise face aux Irlandais (match en direct sur RFI à partir de 19h40 TU) ce mercredi 18 novembre avec une charnière centrale de nouveau remaniée en raison du forfait d’Eric Abidal.

Publicité

Jusqu’ici tout va bien. Alors qu’on leur avait promis l’enfer vert, les Bleus sont revenus de Dublin avec une victoire. Ce succès leur ouvre grand le sas qui mène à la Coupe du monde 2010 dont le tirage au sort a lieu le 4 décembre au Cap. Même si Hugo Lloris a réussi deux arrêts déterminants à Croke Park, les Français ont démontré qu’ils étaient supérieurs aux Irlandais. Et ils sont allés chercher en chemin la seule victoire en déplacement des quatre barrages aller disputés dans la zone Europe.

Défense remaniée

Seulement voilà, rien n’est jamais sûr en football. Et comme André-Pierre Gignac a manqué une occasion en or de tuer le suspense en vendangeant la balle du 2-0 samedi soir, les Irlandais y croient encore. Il suffirait d’ailleurs qu’ils marquent au Stade de France sur leur seule occasion du match, comme l’avaient fait leurs cousins écossais au Parc des Princes en septembre 2007 en éliminatoires de l’Euro (1-0, but de McFadden), pour que les fantômes de novembre 1993 (1) reviennent hanter les esprits à Saint-Denis.

Ce scénario, tout le monde y pense. A commencer par Giovanni Trapattoni, le sélectionneur italien de l’Eire qui a fait travailler les tirs aux buts à ses joueurs dès le début du stage. « Ils prennent des buts et ils ont fini comme nous à la deuxième place de leur groupe » a rappelé le « Trap » en évoquant les Bleus. Considéré comme le maillon faible de l’équipe, la charnière centrale française sera de nouveau remaniée en raison du forfait d’Eric Abidal. Il devrait être remplacé par Sébastien Squillaci (ou Julien Escudé) aux côtés de William Gallas ce qui n’est pas un drame, du moins a priori.

Emballer le match

Bien dans son rôle, Raymond Domenech veut faire comme si de rien n’était depuis le coup de sifflet final de samedi soir. « Il faut jouer, le match commence à 0-0 » a-t-il annoncé. « Il ne faut pas accepter qu’ils nous posent des problèmes. Il faut emballer le match » a-t-il insisté. Jouer ou bien gérer, telle est pourtant bien la question et certains avouent se sentir assis entre deux chaises. « On ne sait pas trop ce qu’on doit faire. Si on doit attaquer ou gérer le score » a admis Nicolas Anelka, le buteur de Croke Park, dans un élan de sincérité. Lui, mieux que quiconque, sait qu’il y a souvent loin de la Coupe aux lèvres (2).
 

(1) Battue 2-1 par la Bulgarie à Paris, la France avait manqué le Mondial 1994. (2) Sélectionnable en 1998, 2002 et 2006, Anelka n’a encore jamais participé à un Mondial.

  

     Barrages: 12 équipes pour 6 places

Egypte - Algérie à 17h30 TU

Ukraine - Grèce (0-0) à 18h00 TU

Bosnie - Portugal (0-1) à 19h45 TU

Slovénie - Russie (1-2) à 19h45 TU

France - Eire (1-0) à 20h00 TU

Uruguay - Costa Rica (1-0) à 23h00 TU

 

 


 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.