Accéder au contenu principal
Kosovo

Modeste participation aux élections municipales ce dimanche

Un bureau de vote dans la ville de Lipljane, au Kosovo, le 15 novembre 2009.
Un bureau de vote dans la ville de Lipljane, au Kosovo, le 15 novembre 2009. Reuters/Hazir Reka

Les Kosovars votaient ce dimanche pour le premier scrutin après la proclamation de l'indépendance en février 2008. Le taux de participation atteint 45%. Les Kosovars ne se sont donc pas déplacés en masse et dans les enclaves serbes, la participation a été très inégale.

Publicité

Avec notre correspondant à Belgrade, Jean-Arnaud Dérens

Ces élections municipales, le premier scrutin depuis la proclamation d’indépendance du Kosovo, en février 2008, se sont déroulées dans le calme.

Par contre, la participation est relativement faible : elle atteint à peine 45% des inscrits, ce qui traduit la lassitude des électeurs, défiants envers les partis politiques et déçus par les promesses non tenues de l’indépendance. Pourtant, les différents partis albanais ont commencé à fêter leur victoire dimanche soir, notamment la LDK du Président Sejdiu, qui conserve haut la main la mairie de la capitale Pristina.

Côté serbe, la situation est très contrastée

Comme l’on pouvait s’y attendre, la participation a été presque nulle dans la zone serbe du Nord du Kosovo, entrée dans une logique ouverte de sécession, tandis qu’elle dépasse 20% des inscrits dans plusieurs enclaves du sud du territoire, notamment dans la nouvelle commune de Gracanica, qui réunit 16 villages serbes de la périphérie de Pristina. De la sorte, les électeurs serbes ont montré leur volonté de disposer de leurs propres administrations communales, sans tenir compte des appels au boycott lancés par les plus radicaux et certains responsables de Belgrade.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.