Accéder au contenu principal
ETHIOPIE / ARABIE SAOUDITE

Riyad lorgne sur les terres d’Afrique de l’Est

Les Saoudiens veulent investir en Afrique de l’Est une partie de leurs pétrodollars.
Les Saoudiens veulent investir en Afrique de l’Est une partie de leurs pétrodollars. (Photo : AFP)

Un forum Arabie Saoudite/Afrique de l’Est s’est tenu le 15 novembre à Addis Abeba auquel assistaient le ministre saoudien du Commerce et des représentants d’une cinquantaine de compagnies saoudiennes. Les Premiers ministres éthiopien et rwandais, les présidents djiboutien et somalien, représentaient l’Afrique. Le but de ce forum concerne l’investissement de l’Arabie Saoudite dans l’agriculture commerciale en Afrique de l’Est.

Publicité

Le forum a commencé par un film vantant le potentiel de l’Afrique de l’Est, de ses ressources naturelles et surtout ,ses vastes terres inexploitées. Parlant d’un tournant historique dans la relation entre cette région africaine et l’Arabie Saoudite, le ministre du Commerce et de l’Industrie saoudien, Abdullah bin Ahmed Zainal Alireza, a insisté sur la volonté de son pays de contribuer à la sécurité alimentaire mondiale au bénéfice des deux parties.

En Afrique en effet, l’arrivée massive d’investisseurs étrangers dans le secteur agricole suscite une inquiétude croissante. Mais les leaders d’Afrique de l’Est, présents le 15 novembre à Addis Abeba, ont appelé de leurs vœux ces investissements.

Ce n’est pas un hasard si le forum s’est déroulé en Ethiopie. Son organisateur, le Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi, l’une des plus grosses fortunes d’Arabie Saoudite, estimée à 9 milliards de dollars, est aussi le premier investisseur dans le pays. Déjà très impliqué dans l’agriculture, il aurait le projet d’exploiter en Ethiopie 500 000 hectares de terres supplémentaires.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.