Accéder au contenu principal
Sommet UE-Russie

Frictions au sommet entre Stockholm et Moscou

Le président russe Dmitry Medvedev (g)  regarde le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt (g, de dos).
Le président russe Dmitry Medvedev (g) regarde le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt (g, de dos). REUTERS/Bob Strong

Des différends sur les droits de l’homme ont assombri le sommet UE-Russie qui s’est tenu mercredi à Stockholm. Les dirigeants suédois, qui président actuellement l'Union, ont exprimé ouvertement leur inquiétude sur la situation des droits de l'homme en Russie.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Thierry Parisot

Diviser pour régner, le Kremlin s'y applique, en Europe, avec beaucoup de persévérance et un certain succès. Les dirigeants russes ignorent l'Union européenne autant que faire se peut.

Moscou préfère s’entretenir en tête-à-tête avec les différents Etats européens, privilégiant toujours ses alliés, ou en tout cas les moins hostiles des 27, comme l'Allemagne, l'Italie ou la France.

Le hasard des présidences tournantes met actuellement les Russes face à la Suède, qui a le don de les irriter au plus haut point, car rares sont les pays qui traitent le Kremlin avec aussi peu d'égards. Le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, n'a pas dérogé à la tradition, estimant que les droits de l'homme, la démocratie et l'Etat de droit en Russie sont une source de préoccupation grandissante.

Le président Dmitri Medvedev, plus courtois que son prédécesseur, Vladimir Poutine, a évité l’attaque frontale, se permettant tout au plus une petite pique à l'attention du chef de la diplomatie suédoise qui avait comparé l'entrée des Russes en Géorgie, l’an dernier, à l'invasion de l'Europe centrale par les troupes nazies. « Votre ministre s'est un peu enflammé », a déclaré Dimitri Medvedev avant de poursuivre, « nous avons des désaccords, mais il n'y a pas de quoi dramatiser ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.