Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Ouragan Katrina, les ingénieurs de l'armée de terre mis en cause

De grands travaux de reconstruction ont dû être entamés après les ruptures de digues, à La Nouvelle-Orléans, suite au passage de l'ouragan Katrina.
De grands travaux de reconstruction ont dû être entamés après les ruptures de digues, à La Nouvelle-Orléans, suite au passage de l'ouragan Katrina. AFP / Hector Mata

Un juge fédéral américain a rendu une décision pointant la responsabilité des ingénieurs de l'armée de terre dans les ruptures de digues ayant entraîné les inondations meurtrières de La Nouvelle-Orléans (Louisiane du sud) après l'ouragan Katrina. 

Publicité

Avec notre correspondante à Washington , Donaig Le Du

Le corps des ingénieurs de l’armée de terre était chargé de l’entretien des canaux, et notamment de celui qui relie le golfe du Mexique au port de La Nouvelle-Orléans. C’est le long de cette voie d’eau, longue de plus de 100 km, que les digues ont cédé après le passage de l’ouragan Katrina.

Le juge a estimé que l’armée de terre était doublement responsable, d’abord parce qu’elle n’a pas correctement entretenu les berges du canal, ensuite parce que les ingénieurs avaient reconnu, dès 1988, que ce défaut d’entretien menaçait des vies humaines.

Le maire de La Nouvelle-Orléans s’est réjoui de cette décision de justice, qui va probablement entrainer le dépôt de très nombreuses plaintes. Près de 100 000 personnes ou entreprises ayant subi des dégâts à cause de Katrina pourraient ainsi être amenées à réclamer des compensations financières.

On s’attend à ce que le gouvernement fédéral fasse appel de cette condamnation, qui pourrait par effet d’entraînement, lui coûter des milliards de dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.