Accéder au contenu principal
Afrique du Sud / Athlétisme

Caster Semenya gardera sa médaille

L'athlète sud-africaine, championne du monde du 800 mètres, Caster Semenya.
L'athlète sud-africaine, championne du monde du 800 mètres, Caster Semenya. Reuters / Siphiwe Sibeko

La Fédération internationale d'athlétisme, réunie en conseil à Monaco tout le week-end, n'a pas annoncé comme prévu, ce vendredi, les résultats des tests de féminité de Caster Semenya. L'organisation garde le silence et continue de réfléchir, alors qu'en Afrique du Sud, on célébre toujours les mérites de la championne.

Publicité

Caster gardera sa médaille d’or. Le ministère sud-africain des Sports l’a assuré cette semaine. Pourtant la Fédération internationale d’athlétisme n’a pas annoncé les résultats des tests de féminité, comme attendu ce vendredi. Le dossier médical de l’athlète va rester confidentiel : les autorités sud-africaines, les avocats de l’athlète et la Fédération internationale se sont bien mis d’accord.

Il s’agit de protéger la jeune sportive qui se dit très fatiguée et traumatisée par la polémique. Selon un quotidien australien, Caster Semenya serait hermaphrodite : elle n’aurait pas d’ovaires mais des testicules internes qui produisent beaucoup de testostérone.

Visiblement embarrassée par l’ampleur de l’affaire, la Fédération internationale affirme poursuivre les discussions ce week-end seulement sur le retour éventuel de la championne sur les pistes ; elle a aussi chargé sa commission médicale de mieux définir ce qu’est le genre féminin pour éviter tout nouvel imbroglio.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.